Marché - 08-08-18

Comment passer à l'écomobilité pour une collectivité ?

Dans un contexte où la transition énergétique est au coeur des préoccupations, les citoyens attendent un engagement des collectivités sur leur impact environnemental. En matière de transport et de mobilité, il est possible de trouver des leviers déterminants pour concilier développement économique et préservation de notre cadre de vie. L’ADEME a récemment publié un rapport à destination des décideurs publics et privés, afin de les accompagner dans une nouvelle mobilité plus intelligente et respectueuse de l’environnement. On vous en dit plus ! 

 

Actions à envisager

À l'échelle d'une ville ou d'une agglomération, un certains nombre d'actions peuvent être mise en place pour tendre vers l'éco-mobilité, comme par exemple : 

 

> réduire l’usage de la voiture individuelle en encourageant notamment le covoiturage, et adapter les comportements de conduite avec des formations d’écoconduite par exemple ; 
> favoriser la pratique du vélo (indemnité kilométrique vélo, réduction d’impôts pour les flottes de vélos mises à disposition des salariés…) ; 
> privilégier l’achat de véhicules à faibles émissions de polluants atmosphériques ;
> déterminer des zones à circulation restreinte (ZCR) où l’accès sera réservé aux véhicules les moins polluants.
 

Les outils à disposition des collectivités

Aujourd’hui, les collectivités sont accompagnées dans la mise en place de ces différentes actions puisqu’elles ont à leur disposition des outils réglementaires dont plusieurs sont introduits par la Loi de transition énergétique pour la croissance verte26 (LTECV) de 2015.

 

  

Pour vous faire accompagner dans toutes vos démarches mobilité ou simplement vous informer, vous pouvez contacter l’Autorité organisatrice de la mobilité (AOM) ou vous rendre sur le site Pro'Mobilité qui réunit des conseillers en mobilités du club Mobilité Capitale.