Valorisation des Certificats d’Economies d’Energie (CEE) de votre entreprise

TotalEnergies vous aide à financer vos travaux de maîtrise énergétique de vos locaux professionnels grâce aux Certificats d’Economies d’Energie (CEE).

Certificat d’Economie d’Energie (CEE) : Qu’est-ce que c’est ?

Depuis 2006, l’ensemble des fournisseurs d’énergie sont tenus de soutenir le financement de la transition énergétique. Le dispositif CEE a pour vocation d’accompagner les entreprises (et les particuliers) souhaitant réaliser des travaux liés à la maîtrise de l’énergie. La valorisation du CEE se fait dans une démarche globale et prend en compte la réduction de la consommation d’énergie et des coûts qui découleront du projet.

Quels sont les travaux concernés par les CEE d’entreprises ?

Si vous envisagez de faire des travaux d’efficacité énergétique pour la rénovation de vos locaux, voici les domaines dans lesquels vous pouvez bénéficier du CEE : 

  • Travaux thermiques : installation ou changement de chaudière, climatiseur, isolation du réseau de chauffage, installation d’un programmateur de gestion du chauffage et de la climatisation, installation de VMC, de destratificateur d’air, de ventilation…
  • Travaux d’isolation : isolation des toitures, des murs et planchers, remplacement des fenêtres… 
  • Achat de nouveaux équipements : éclairage, motorisation, meuble de gestion du froid frigorifique, économie d’eau

Deux exemples de travaux effectués

Suite à des problèmes d’étanchéité, une entreprise du secteur tertiaire veut rénover la toiture-terrasse de ses locaux.
Elle profite de ces travaux pour renforcer l’isolation thermique de sa terrasse (600 m2). Pour ce projet, les tarifs s’élèvent à 70 000 € pour une isolation simple et à 75 000 € pour une isolation renforcée donnant droit à un CEE.
Cette deuxième solution permet à l’entreprise d’économiser 30MWh de gaz chaque année, soit 1200 € sur sa facture annuelle. L’action donne droit à 1,15 GWh cumac, représentant une valeur de 11 500 € si les CEE sont valorisés à 1 c€. La valorisation des CEE couvre dans ce cas le surcoût lié au choix d’une performance optimale pour l’isolation de la toiture.

Une entreprise industrielle souhaite s’équiper d’un système de production d’air comprimé avec variation électronique de vitesse intégrée (200 kW électrique pour un débit 2000 Nm3/h). En comprenant la pose de l’appareil, l’investissement est de 60 000 €. Par son choix, l’entreprise peut économiser 200 MWh électrique chaque année, par rapport à un système non équipée du dispositif de variation électronique de vitesse intégrée. En terme de CEE, l’action équivaut à 1,9 GWhcumac, soit une valeur monétaire variant de 0 à 38 000 €, selon que les CEE sont valorisés à 0 ou 2 €.