Tous au courant, pour un hiver responsable

Adoptons collectivement les bons gestes pour limiter les tensions sur le réseau électrique national et réduire les émissions de CO².

 

Pour la première fois depuis des années, l’approvisionnement en électricité sera délicat à assurer cet hiver : avec le confinement du printemps dernier, les maintenances de certaines centrales nucléaires ont pris du retard. Toutes les centrales ne seront donc pas disponibles.

 

Le réseau électrique a une particularité : il doit toujours être à l’équilibre. En temps réel la production de tous les sites (nucléaires, éolien, solaire, etc…) doit être égale à la consommation de tous les clients. Ainsi, quand la consommation est très élevée, le gestionnaire de réseau doit faire démarrer les centrales dites de « pointe » pour garder cet équilibre. Mais ces centrales sont aussi très polluantes quand elles fonctionnent au charbon et au fioul.

 

Pendant les prochains mois, quand les températures seront vraiment basses, les besoins en chauffage vont rapidement faire augmenter la demande sur le réseau électrique qui risque de connaître une surcharge.

 

Nous devons tous être vigilants les jours en semaine et pendant les heures de grande consommation nationale : 

  • Le matin entre 7h et 15h, lorsque les entreprises démarrent leurs journées puis que les français déjeunent ;
  • Le soir entre 18h et 20h, lorsque l’on rentre chez soi, que l’on rallume son chauffage, sa télé, et qu’on prépare à dîner.
Comment agir ?

La bonne nouvelle, c’est que face aux difficultés d’approvisionnement prévues pour cet hiver, nous pouvons agir tous ensemble et faire la différence ! Comme pour les fraises en été et les choux en hiver, il y a un temps pour mieux consommer son électricité !

 

Pour réduire les pics de consommation, votre mission : baisser votre demande en électricité aux moments opportuns.

Pour faire baisser les pics aux heures de grande consommation, 4 tactiques :

  • Laissez le gros électroménager au repos : le four, le sèche-linge, le lave-vaisselle ou la machine à laver, ce sont principalement eux qui créent des pics. En cuisine, privilégiez les cuissons douces. Côté chauffage, 19°c suffisent avec un bon pull.
  • Etalez votre consommation : si vous avez vraiment besoin d’utiliser certains appareils, ne les utilisez pas tous en même temps. Vous vous apprêtez à cuisiner pour ce soir ? Doublez les rations, cela vous évitera d’allumer vos plaques pendant le pic à venir.
  • Baisser le chauffage électrique, si vous êtes en chauffage collectif ou au gaz, votre consommation n’influe pas sur le réseau électrique.
  • Réduisez la consommation de veille qui représente en moyenne 14% de la consommation des foyers : débranchez tous les appareils qui ne sont pas utiles

 

 Vous pouvez bien sûr cumuler ces quatre tactiques pour être encore plus efficaces !

 

En plus, TotalEnergies peut vous aider à mettre en place ces conseils

Conso Live vous permet de repérer les appareils énergivores en suivant votre consommation en temps réel. En tant que client TotalEnergies, vous pouvez commander la clé Conso Live depuis votre application TotalEnergies. Une fois la clé branchée sur votre compteur Linky, vous pouvez tester vos différents appareils pour voir en direct lesquels sont les plus gourmands en énergie.

Comment lire mon ampoule Conso Live pour être sûr de baisser ma consommation ?

 

Vous avez souscrit une puissance qui est la puissance maximale que vous pouvez atteindre avec votre contrat. Pour réduire votre consommation durant les heures de pointe, vous pouvez vous lancer le défi de réduire cette puissance maximale de cette manière :

 

- Votre puissance souscrite est de 3 kVA : essayez de ne pas dépasser les 2 000 W

- Votre puissance souscrite est de 6 kVA : essayez de ne pas dépasser les 4 000 W

- Votre puissance souscrite est de 9 kVA : essayez de ne pas dépasser les 5 000 W

 

À vous de jouer !