Aide et contacts

Rappel gratuit et immédiat

Prendre un
rendez-vous

Je ne suis pas encore client

Rappel immédiat et gratuit du lundi au dimanche de 8h à 20h


Je suis déjà client

Contactez-nous par email, téléphone, sur les réseaux sociaux ou via notre application mobile


Merci de choisir une valeur

Le numéro n'est pas valide

La raison sociale de l'entreprise n'est pas valide

Déjà client ?

J'appelle le 0 970 80 69 69 du lundi au samedi de 9h à 19h (prix d'un appel local)

J'appelle mon service client au 0 977 40 50 60 du lundi au samedi de 9h à 19h (numéro non surtaxé, prix d'un appel local)

Lancement de l'appel
Nous vous appelons
Vous avez décroché
Le téléphone de votre correspondant sonne
Votre correspondant vient de répondre
Vous êtes en relation
L’appel vient de terminer, merci
Vous n'avez pas décroché
Votre correspondant n'a pas décroché
Votre correspondant est déjà en ligne

Nos services sont actuellement fermés.
Nos conseillers se tiennent à votre disposition du lundi au dimanche de 8h à 20h.

Merci de votre compréhension.

Nos services sont actuellement fermés.
Nos conseillers se tiennent à votre disposition du lundi au vendredi de 9h à 19h.

Nous vous invitons à indiquer vos coordonnées pour être recontacté sous 24h ouvrées :

Votre numéro a été temporairement suspendu suite à un abus
Merci ! Nous avons bien pris en compte votre demande
Afficher le formulaire

Total Direct Energie devient TotalEnergies

Souscrire au 09 88 81 30 05
(prix d'un appel local)

Installation de panneaux solaires chez vous : quels sont les démarches, les étapes ainsi que les coûts à connaitre ?

 

Toutes les études indiquent que le solaire est l’une des énergies renouvelables avec le plus fort taux de progression de ces dernières années. En 2019, on a estimé à 9,4 GW la capacité du parc solaire raccordé au réseau en France (+10,4 % depuis 2018) et une production d’électricité photovoltaïque de 11,6 TWh (+7,8 % par rapport à 2018).

 

Passer à l'autoconsommation

 

Installation de panneaux solaires : pour quelle utilisation ?

 L’installation de panneaux solaires peut se faire pour deux raisons : l’autoconsommation ou la revente de sa production énergétique (partielle ou totale).

 

Que privilégier en fonction de ses besoins ? TotalEnergies vous aide à y voir plus clair.

L'autoconsommation

L’autoconsommation solaire vous permet de produire votre propre électricité pour réduire votre facture énergétique. Pour cela, il est important de connaître votre potentiel solaire.

 

Cette donnée correspondant à la quantité d’énergie solaire pouvant être produite depuis votre toit en prenant en compte l’ensoleillement ainsi que les dimensions, l’orientation et l’inclinaison de votre toiture solaire.

 

À savoir : la législation impose aux particuliers une installation avec une puissance inférieure ou égale à 3 kWc. Ainsi, en règle générale, l’installation de panneaux photovoltaïques permet de réduire votre facture énergétique et d’assurer le fonctionnement de certains appareils (le chauffage de votre ballon d’eau chaude, par exemple). Mais rarement de couvrir la totalité de votre consommation électrique.

 

Bien que l’autoconsommation doive se faire de façon instantanée, il est possible d’installer (en option) une batterie pour stocker l’énergie produite afin de la réutiliser ultérieurement.

 

Évidemment, si l’énergie produite de vos panneaux solaires ne suffit pas pour alimenter votre habitat en électricité verte, vous devez acheter ce dont vous avez besoin à votre fournisseur d’énergie.

 

J'estime mon potentiel solaire

 

 

La revente partielle ou totale de votre production

En plus de l’autoconsommation solaire et de l’autoproduction, il est possible de revendre le surplus ou la totalité de sa production électrique.

 

Pour ce faire, il est nécessaire de souscrire un contrat auprès d’EDF OA (Obligation d’Achat) qui est le service mandaté par le gouvernement pour acheter l’électricité produite par les installations de panneaux solaires des particuliers et professionnels.  

 

En cas de revente totale, le contrat est souscrit pour 20 ans sur la base des tarifs fixés par les pouvoirs publics.

 

À noter : opter pour une revente totale nécessite de posséder une surface assez grande pour pouvoir rentabiliser le rendement de son parc de panneaux solaires.

Dans le cas où vous ne voulez pas revendre entièrement l’électricité produite par vos panneaux solaires, vous pouvez opter pour un contrat d’autoconsommation avec revente du surplus.

 

Voici les tarifs pour 2021 (fixes sur 20 ans au moment de la souscription du contrat) :

 

Revente totale de l’énergie solaire

Puissance installée

Tarif de rachat en revente totale (c€/kWh)

≤ 3 kWc

17,93

≤ 9 kWc

15,24

≤ 36 kWc

11,23

≤ 100 kWc

9,76

Revente du surplus d’électricité liée à l’énergie solaire

Puissance installée

Tarif de rachat en revente partielle (c€/kWh)

≤ 3 kWc

10

≤ 9 kWc

≤ 36 kWc

6

≤ 100 kWc

 

Les étapes préliminaires à mener avant de se lancer dans l’installation de panneaux solaires

Installer des panneaux solaires pour l’autoconsommation de l’énergie produite, sa revente totale ou partielle demande de faire le point sur certaines données importantes parmi lesquelles :

  • l’estimation des besoins d’énergie de votre foyer ;
  • la surface et le type de votre toit ;
  • l’exposition de votre toiture ;
  • l’ombre et l’ensoleillement de votre région ;
  • les aides financières de l’Etat.

 

Cela vous aidera, en prime, à estimer la rentabilité de vos panneaux solaires.

 

 

 

Estimer les besoins en énergie de votre foyer

On distingue quatre grands postes de consommation électrique :

  • Chauffage : 28,9 kWh par jour ou 10542 kWh par an ;
  • Électroménager : 8,7 kWh par jour ou 3208 kWh par an ;
  • Eau chaude : 5,6 kWh par jour ou 2054 kWh par an ;
  • Cuisson : 3,2 kWh par jour ou 1171 kWh par an.

 

Ceci représente une moyenne qui doit être nuancée en fonction de :

  • La surface de votre habitation ;
  • Votre localisation et besoins saisonniers ;
  • La taille de votre foyer (nombre d’occupants) ;
  • L’isolation de votre logement ;
  • Vos habitudes d’utilisation de vos appareils électriques.

 

Pour évaluer précisément la performance énergétique de votre logement et sa consommation, il est nécessaire de réaliser un Diagnostic de Performance Énergétique (DPE). Valable 10 ans et devenu obligatoire depuis 2006 pour tous les logements loués ou vendus (sauf ceux occupés moins de 4 mois par an), le DPE est présenté sous la forme de deux étiquettes (énergie et climat) avec une notation allant de A à G (A étant la meilleure et G la moins bonne note). 

 

 

Définir si la surface de votre toit est optimale pour la rentabilisation de panneaux photovoltaïques

Une fois que vous avez défini les besoins énergétiques de votre foyer, le moment est venu de vous intéresser aux dimensions de votre toiture. Il faut savoir, à ce titre, qu’un panneau solaire de taille moyenne mesure 1 m de large et 1,7 m de long (soit 1,7 m²). Il pèse aussi 18 kg et dispose d’une épaisseur de 4 cm.

 

Ces données vous permettent d’évaluer le nombre de panneaux solaires pouvant être installés sur votre toit (sachant qu’il faut laisser obligatoirement 20 cm entre les panneaux et le bord de la toiture).

 

 

L'exposition de votre toiture est-elle optimale ?

En considérant que les panneaux solaires profitent de la puissance solaire pour générer de l’énergie, il faut évidemment prendre en compte l’orientation de votre toit.

 

Ainsi, la meilleure exposition est, sans surprise, l’exposition sud. Viennent ensuite les expositions sud-ouest ou sud-est.

 

En cas d’exposition ouest ou est, le rendement sera forcément moindre (mais tout de même intéressant). Par contre, nous déconseillons d’installer des panneaux photovoltaïques sur un toit orienté nord.

 

De plus, pour un rendement optimal, l’inclinaison des panneaux doit être de 30°.

 

 

Pas de zone ombragée à proximité de la zone d'installation

Étant donné que les panneaux solaires fonctionnent à l’énergie solaire, l’ombre peut représenter une véritable menace pour la production totale. Surtout pour les panneaux installés avec un onduleur central.

 

Dans ce cas, si un seul panneau est défaillant, c’est toute la productivité qui peut être impactée.

 

Pour éviter ce type de problème, il est possible d’installer des panneaux équipés de micro-onduleurs, fonctionnant indépendamment les uns des autres.

 

Évidemment, nous déconseillons l’installation de panneaux solaires sur les toitures sujettes à ombrage total (ou partiel) liées à la présence d’un arbre ou d’un bâtiment.

 

 

Le type de toitures (ardoise, tuile mécanique...)

On distingue 3 types d’installations de panneaux solaires sur toit : l’intégration au bâti (IAB), la surimposition ou la tuile solaire.

 

Ce que vous devez savoir : la pose d’un panneau photovoltaïque IAB est incompatible avec une toiture en chaume, en shingle, en tuiles de goudron ou en zinc. Alors que la surimposition, en s’installant directement sur le dessus de votre toit, s’adapte à tous les types de toiture.

 

 

Ensoleillement de votre région

En fonction de votre localisation et de l’ensoleillement de votre région, vous devrez installer plus ou moins de panneaux pour obtenir l’énergie désirée.

 

Ceci étant dit, bien que le sud soit plus ensoleillé que le nord, cela n’empêche pas les installations de panneaux solaires des habitants du nord de la France d’être rentables. Surtout en prenant en compte les éventuels microclimats de certaines régions.

 

Les aides financières de l’État

Afin de permettre aux particuliers qui le souhaitent d’installer chez eux des panneaux solaires, l’État propose de nombreuses aides.

 

Nous pensons à la TVA réduite à 10% ou à la prime à l’autoconsommation. Seulement proposée pour les installations favorisant l’autoconsommation avec vente du surplus, cette prime dégressive dont le montant évolue entre 380 €/kWc (installation inférieure ou égale à 3 kWc) et 80 €/kWc (installation entre 36 et 100 kWc) est répartie sur les 5 premières années de fonctionnement.

 

En plus de ces aides financières de l’État, il faut rajouter les subventions des collectivités locales ainsi que l’exonération d’impôts sur le revenu (sous condition).

 

Je demande une étude gratuite

Le choix d'un installateur de panneaux photovoltaïques compétent et reconnu

Pour l’installation de ses panneaux solaires, l’État recommande fortement de faire appel à une entreprise certifiée RGE (Reconnue Garante de l’Environnement). Découvrez pourquoi.

Choisir des professionnels avec la certification QualiPV ou Qualisol

Mise en place par l’État et l’ADEME, la mention RGE permet, pour un client, de trouver facilement une entreprise compétente en réalisation de travaux d’économies d’énergie. Cette mention est divisée en plusieurs qualifications, dont les Certifications QualiPV (installateur de solaire photovoltaïque) et Qualisol (installateur de solaire thermique).

 

En plus de faire appel à une entreprise reconnue pour ses compétences, cela permet de débloquer certaines aides délivrées par l’État.

 

 

Faire plusieurs devis auprès de plusieurs installateurs

Pour être sûr de faire le bon choix, il est toujours conseillé de demander plusieurs devis à plusieurs installateurs. Cela permet d’obtenir plusieurs tarifs et plusieurs avis sur votre structure et l’installation adéquate.

 

Vous signerez ensuite le devis qui correspond à votre budget et vos attentes.

 

 

Demander conseil à TotalEnergies

Si besoin, TotalEnergies est à votre disposition pour vous accompagner dans votre projet d’installation de panneaux solaires.

 

Nous réalisons, de prime abord, des études et un dimensionnement de votre projet. Puis, nous recherchons avec vous les meilleures solutions de financement avant de dépêcher sur place des équipes d’experts et de techniciens qualifiés pour réaliser votre chantier et suivre votre projet.

Comment choisir le bon type de panneaux solaires pour son installation ?

 

Choisir vos panneaux solaires demande de vous interroger sur : 

  • la puissance de l’installation ;
  • les fabricants ;
  • le type de cellule photovoltaïque ;
  • l’installation d’un onduleur central ou de micro onduleurs. 

La puissance la mieux adaptée à votre consommation

Pour un particulier, la puissance de l’installation de panneaux solaires est limitée à 3 kWc.

 

Cela dit, si vous voulez utiliser votre énergie solaire pour la consommation de votre électroménager quotidien (réfrigérateur, VMC…), 1 kWc suffit. En allant jusqu’à 3 kWc, vous pourrez couvrir l’usage ponctuel de vos autres appareils (machine à laver, lave-vaisselle, etc.).

 

 

Les marques de panneaux solaires

7 grandes marques sont présentes sur le marché du panneau solaire :

  • SunPower : entreprise américaine ;
  • Photowatt : fabricant de panneaux photovoltaïques français ;
  • Solarwatt : entreprise allemande ;
  • Canadian Solar : entreprise canadienne ;
  • Trina Solar : entreprise chinoise ;
  • Axitec : entreprise allemande spécialisée sur le marché européen ;
  • JA Solar : fabricant de panneaux solaires chinois.

 

 

Le type de panneaux solaires (polycristallin ou monocristallin)

Un panneau solaire est composé de cellules photovoltaïques. Ce sont ces dernières qui captent le rayonnement solaire et qui le transforment en électricité.

 

Il existe 6 types de cellules photovoltaïques :

  • Silicium monocristallin : la plus répandue (rendement d’environ 25 % et durée de vie des panneaux solaires de 20 ans) ;
  • Silicium polycristallin : coût d’installation moindre par rapport aux cellules en silicium monocristallin pour un rendement entre 10 % et 15 %. Peut fonctionner par temps nuageux ;
  • Silicium amorphe : prix abordable, grande flexibilité et possibilité de capter les rayons solaires même en cas de temps nuageux pour un rendement de 7 % maximum ;
  • Tandem : cellule chère, mais avec un rendement intéressant ;
  • CIGS : nouvelle génération de cellule fabriquée à partir de matériaux moins toxiques que le silicium. Rendement entre 10 et 20 %.
  • Cellule en couche mince de tellurure de cadmium : coût diminué pour une cellule avec un bon rendement (mais fabriquée à partir de produits toxiques).

 

 

Onduleur Central ou Micro-onduleur

Il est possible de profiter d’une installation photovoltaïque fonctionnant à l’aide d’un onduleur central ou de micro-onduleurs.

 

La première différence entre les deux se trouve au niveau du coût d’installation des panneaux solaires : un onduleur central est moins cher que l’installation de micro-onduleurs.

 

Toutefois, la défaillance d’un seul panneau lié à un onduleur central peut se répercuter sur toute la chaîne de panneaux. Ce qui n’est pas le cas d’une installation profitant d’un système basé sur des micro-onduleurs. Chaque panneau fonctionnant, en effet, indépendamment des autres. 

 

 

Prendre en compte les divers coûts d'installation de panneaux solaires

Pour terminer, voyons en détail le coût d’installation des panneaux solaires dans son ensemble. Ces données valent pour une installation de taille moyenne (3 kWc).

Le prix des panneaux solaires

D’après l’ADEME, il faut compter entre 3 et 4 € TTC par watt-crête pour le prix d’un panneau solaire. Sachant qu’une unité de watt-crête correspond à la puissance d’une cellule monocristalline de 10 cm² (à la puissance maximale d’un panneau solaire).

 

Évidemment, ce prix peut évoluer en fonction de la nature du panneau solaire et du type d’installation (IAB ou en surimposition).

 

 

Le coût de la pose par l’installateur

Le coût de l’installation varie énormément en fonction du kit solaire choisi. Ainsi, nous trouvons des kits à moins de 3 kWc pour 4 500 € tandis que certaines installations posées par des professionnels peuvent atteindre plus de 17 000 €.

 

Dans tous les cas, le montant moyen pour le montage de 10 panneaux solaires pour obtenir une puissance de 3 kWc est évalué à 7500 € environ.

 

 

Le coût de raccordement de l’installation au réseau

Le coût du raccordement au réseau évolue en fonction de la situation. Pris en charge par Enedis, il est gratuit si vous choisissez une autoconsommation totale ou avec vente du surplus.

 

Par contre, pour la revente totale, voici un tableau récapitulant de tous les cas de figure : 

Déjà raccordé au réseau

 

Zone d’habitation

Puissance de raccordement

Coût TTC à la charge du client

Oui

-

Monophasé ≤ 6 kVa

607,68 €

Triphasé ≤ 36 kVa

729,36 €

Non

≤ 100 000 habitants

Monophasé ≤ 6 kVa

1 235,52 €

Triphasé ≤ 36 kVa

1 293,12 €

> 100 000 habitants

Monophasé ≤ 6 kVa

1 317,60 €

Triphasé ≤ 36 kVa

1 389,60 €

 

Le coût des démarches administratives

Que vous fassiez de l’autoconsommation avec revente de surplus ou de la revente totale, vous devrez, chaque année, régler la taxe d’utilisation du TURPE (Tarif d’Utilisation des Réseaux Publics d’Electricité). Le montant de cette taxe est de 25,06 € pour l’autoconsommation avec revente de surplus et 46,62 € pour la revente totale.

 

À savoir : si vous générez des revenus grâce à une installation disposant d’une puissance inférieure à 3 kWc, ces derniers sont exonérés de tous prélèvements sociaux, de la Contribution Sociale Généralisée et des impôts sur le revenu.

 

 

Le coût de la maintenance

On estime le coût de l’entretien des panneaux solaires entre 15 € et 75 € (coût horaire moyen). Nous vous conseillons de demander une visite d’entretien tous les ans.

 

À cela, il faut rajouter le remplacement de l’onduleur tous les 10 ans : entre 1000 € et 2000 €.

 

L'offre Verte Fixe électricité : 100% française et à prix fixe¹

De l’électricité verte 100% éolienne et solaire :
Avec cette offre, vous participez à la transition énergétique en soutenant la production française d’énergies éoliennes et solaires.

 

Votre électricité verte à prix fixe HT pendant 2 ans : 
Nous nous engageons aussi auprès de vous avec un prix HT fixe pendant 2 ans !

 

Découvrir l'Offre Verte Fixe TotalEnergies


 

(1) Prix du kWh HT et de l’abonnement HT fixe sur 2 ans.

Souscrire au 09 88 81 30 04

(prix d'un appel local)

Rappel gratuit et immédiat

Merci de choisir une valeur

Le numéro n'est pas valide

La raison sociale de l'entreprise n'est pas valide

Déjà client ?

J'appelle le 0 970 80 69 69 du lundi au samedi de 9h à 19h (prix d'un appel local)

J'appelle mon service client au 0 977 40 50 60 du lundi au samedi de 9h à 19h (numéro non surtaxé, prix d'un appel local)

ou
Être rappelé plus tard :
Lancement de l'appel
Nous vous appelons
Vous avez décroché
Le téléphone de votre correspondant sonne
Votre correspondant vient de répondre
Vous êtes en relation
L’appel vient de terminer, merci
Vous n'avez pas décroché
Votre correspondant n'a pas décroché
Votre correspondant est déjà en ligne

Nos services sont actuellement fermés.
Nos conseillers se tiennent à votre disposition du lundi au dimanche de 8h à 20h.

Merci de votre compréhension.

Nos services sont actuellement fermés.
Nos conseillers se tiennent à votre disposition du lundi au vendredi de 9h à 19h.

Nous vous invitons à indiquer vos coordonnées pour être recontacté sous 24h ouvrées :

ou
Être rappelé plus tard :
Votre numéro a été temporairement suspendu suite à un abus