TotalEnergies - 19-11-19

Visite de la centrale au gaz de Bayet

L’activité de production d’électricité de TotalEnergies est largement diversifiée. Le groupe dispose notamment de cinq centrales à Cycle Combiné au Gaz Naturel. L'une d'elle se trouve en Belgique, les autres sont en France à Toul, Pont-sur-Sambre, Bayet et Landivisiau en Bretagne pour la dernière qui est en cours de construction. Dans cet article, nous vous emmenons avec nous à Bayet dans l'Allier. Suivez nous pour découvrir le cœur de la centrale et la technologie qui la fait carburer !

 

 

 

 

 

 

 

 

Une centrale dans l’air de la transition énergétique

La centrale de Bayet fait partie du parc de production d'électricité de TotalEnergies depuis 2016. C'est une centrale à Cycle Combiné au Gaz Naturel ou CCGN qui fait ainsi partie des Meilleures Techniques Disponibles : elle est conçue pour répondre au mieux aux exigences de développement durable dans sa catégorie. Elle a une capacité installée (puissance maximale des générateurs) de 408 MW, et a produit en 2016 l'équivalent de 1 372 499 MWh.



Chaudière principale.



Cette centrale fait également office de centrale de pointe : en cas de forts besoins en électricité, en période de grand froid par exemple, elle peut être mobilisée à tout moment et ainsi garantir la stabilisation du réseau électrique national.

Comment fonctionne le Cycle Combiné au Gaz Naturel

Pour produire de l'électricité, la technologie du Cycle Combiné au Gaz Naturel utilise deux turbines : une à vapeur et l'autre à gaz.

Tout commence au niveau de la turbine à gaz : l'air de l'atmosphère entre dans un compresseur qui le comprime pour arriver dans la chambre de combustion où il sera mélangé au gaz naturel afin d'y être brûlé. Le site est connecté au gazoduc du réseau de transport de gaz (GRTgaz).


Lors de la combustion complète du gaz naturel, celui-ci dégage de la chaleur qui sera transformée en énergie mécanique dans la turbine à gaz par une série d'aubes (sortes de pâles sur la turbine), qui entraînent un alternateur et produit de l'électricité. A savoir que seule, la turbine à gaz offre un rendement de 35% environ, voire plus pour les dernières générations.


Turbine à gaz.



A cette étape, une certaine quantité de chaleur reste dans les fumées de combustion. Elle est alors récupérée, grâce à une chaudière de récupération, afin de mener de l'eau à ébullition et produire de la vapeur destinée cette fois-ci à la turbine à vapeur qui produit également de l'électricité grâce à l'alternateur. Les deux turbines associées offrent un rendement de 55% environ.


Le circuit eau/vapeur est un circuit -quasi- fermé. La vapeur qui a transmis son énergie à la turbine à vapeur est transportée vers un aérocondenseur (qui fonctionne avec de l'air) pour refroidir la vapeur et la condenser afin d'être renvoyée vers la chaudière de récupération. Cette technologie de refroidissement à air, associée à un système innovant pour la récupération des eaux de pluie, permet une importante réduction de la consommation en eau.


Aerocondenseur

Aérocondenseur.


Ventilateur de l'aérocondenseur. 



Le cycle combiné est une technologie qui offre une grande fiabilité de procédé, ainsi qu'un haut rendement énergétique. De plus, ce haut rendement permet une diminution considérable de la quantité de CO2 produite par MWh, ce qui est prioritaire dans notre volonté de performance environnementale.


La suite de la visite en images !


Cheminée de la chaudière principale. 



Tuyauteries vapeur.



Échappement basse pression de la turbine à vapeur. 



Cheminée de la chaudière auxiliaire.



Tank de collecte des condensats de l’aérocondenseur.



Tuyauterie vapeur principale.




Comment participer à la transition énergétique ?

Si vous aussi vous souhaitez mettre un pieds dans le mouvement de la transition énergétique, l’Offre Verte de TotalEnergies inclut 100% d’énergie éolienne et solaire pour l’électricité, deux des sources d’énergies renouvelables (ou ENR) les plus prometteuses pour l’avenir, et 10% de biométhane pour le gaz.