Logement - 12-12-18

Comparer la consommation énergétique pour mieux choisir entre logement neuf ou ancien

Vous allez déménager seul et ne savez pas vers quel type de logement vous tourner ? N’oubliez pas de prendre en compte la consommation énergétique d’un logement neuf ou ancien dans votre décision. 

 

Logement neuf ou ancien : quelles différences au niveau de l’isolation ?

Isolation et consommation énergétique d’un logement ancien
Dans un logement ancien, l’isolation est souvent plus précaire, entrainant une plus forte consommation de chauffage électrique. Même lorsqu’ils sont épais, les murs peuvent laisser échapper beaucoup de chaleur puisque leur résistance thermique ne dépend pas de ce seul paramètre. Il en est de même pour les fenêtres, souvent en simple vitrage. Cela ne doit pas vous empêcher de vous diriger vers ce type de logement ! Dans ce cas, une étude thermique peut être envisagée afin de connaître tous les points pour améliorer la consommation énergétique du logement.
 

Lors de l’achat de votre habitation ancienne, vous avez réalisé de sérieuses économies par rapport à un logement neuf. Utilisez une partie de celles-ci pour refaire entièrement l’isolation de votre logement et obtenir une réduction de votre consommation d’énergie. Renforcez les murs avec de la laine de verre, un isolant fin et performant et placez du double vitrage pour éviter les pertes thermiques. Cet investissement de départ sera rapidement rentabilisé sur votre facture d’électricité et de chauffage. De plus, vous pouvez bénéficier d’un taux réduit de la TVA pour votre rénovation.
 

Isolation et consommation énergétique d’un logement neuf

Soumises à des normes plus strictes, les habitations neuves doivent répondre à un standard de consommation de 50 kWh/m² par an au maximum. Pour respecter cette exigence, toute nouvelle construction doit être dotée d’une isolation de qualité. Leurs fenêtres dotées de double ou de triple vitrage, qui sont jusqu’à cinq fois plus performants qu’un simple vitrage. Plus chers à l’achat, ils ne nécessitent généralement pas de travaux d’amélioration. Dès 2020, la norme RT 2020 va rendre encore plus stricte la construction, avec l’obligation de construire des maisons à énergie positive. La consommation énergétique de ces logements devra être positive, c’est-à-dire qu’ils devront produire plus d’énergie qu’ils n’en consomment.

 

Consommation énergétique d’un logement, le point sur les équipements

Équipements : la consommation énergétique d’un logement neuf
Souvent doté d’équipements thermiques performants, le logement neuf exploite différentes formes d’énergie, dont l’énergie solaire qui connaît un vif succès. De plus en plus de nouvelles habitations sont ainsi équipées de panneaux solaires permettant de réduire significativement la consommation électrique par foyer. L’achat d’un chauffe-eau solaire ou de toute autre technologie fonctionnant à partir des énergies renouvelables vous permet, en outre, de bénéficier d’un crédit d’impôt.


Équipements : la consommation énergétique d’un logement ancien

Dans un logement ancien, les équipements parfois plus vétustes nécessitent un entretien plus fréquent, et parfois coûteux, pour réduire la consommation d’électricité moyenne en vue de répondre aux normes en vigueur. Mieux vaut donc les changer dès votre déménagement. Cet investissement de base sera rapidement rentabilisé ! Optez pour des appareils étiquetés A, A+ ou A++ qui consomment très peu d’énergie. Vous pouvez également installer une pompe à chaleur pour capter l’énergie produite par le sol ou choisir une chaudière à gaz à condensation, innovante et économique. Grâce à ces astuces, la consommation énergétique du logement sera nettement améliorée.

 

Comparer la consommation énergétique de base avec un audit énergétique obligatoire

Un logement moins énergivore permet de réaliser, à long terme, de réelles économies sur la consommation moyenne d’électricité, de gaz et de chauffage.

 

Pour connaître la consommation énergétique du logement, référez-vous à au diagnostic de performance énergétique. Obligatoire, ce document est mis à la disposition de l’acquéreur ou du locataire d’un bâtiment à usage d’habitation. La consommation est « notée » du vert (peu énergivore) au rouge (très énergivore) et de la lettre A à la lettre G. Les logements neufs bénéficient généralement d’une étiquette énergétique de niveau A ou B, tandis que les plus anciens sont susceptibles d’afficher un indice compris entre E et G. Or, les coûts énergétiques sont, par exemple, divisés par deux entre un logement neuf de catégorie B et un logement ancien de catégorie E.

 

Que vous choisissiez un logement neuf ou ancien, privilégiez celui affichant le meilleur indice, à savoir A pour un logement neuf et E pour un logement ancien.

 

Neuf ou ancien : que choisir ?

Plus économique à l’achat, le logement ancien nécessite des travaux d’amélioration pour diminuer votre consommation électrique et de chauffage. Si vous avez l’âme d’un bricoleur, considérez-le parmi vos options. Conçu à la fois pour respecter des normes énergétiques strictes et pour répondre à l’exploitation des énergies renouvelables, le logement neuf est l’idéal pour un consommation électrique par foyer faible sans devoir effectuer de travaux.

Quoi qu’il en soit, la consommation énergétique d’un logement doit être l’un de vos critères de choix au moment de l’achat.

 

Réduire encore plus la consommation énergétique d’un logement

Travaux de rénovation, équipements plus performants, pour réduire encore plus la consommation énergétique de votre logement, pensez à changer de fournisseur d’énergie. Et pour connaître le montant de vos futures économies, n’hésitez pas à simuler votre consommation.

 

Évaluez votre consommation d’énergie