Chauffage d’appoint électrique : une fausse bonne idée ?

Peu cher à l’achat, facilement transportable et sensation de chaleur rapide : nous sommes nombreux à reconnaître les qualités du chauffage électrique d’appoint en hiver et notamment des radiateurs soufflants. Dans quel cadre les utiliser ? Sont-ils énergivores ? TotalEnergies fait le point.
 

 

Pourquoi faire appel au chauffage électrique d’appoint ?

Le chauffage électrique d’appoint est, comme son nom l’indique, utile pour un usage ponctuel. Il peut être utilisé :
 

  • en complément d'une installation centrale : vous pouvez utiliser un radiateur soufflant ou un convecteur dans les pièces à vivre à mi-saison lorsque vous ne souhaitez pas ou ne pouvez pas faire appel au chauffage central. Ex : dans la salle de bain ou une grande pièce à vivre pour une montée en température rapide.

  • pour une extension de l'habitation : lorsque vous recevez du monde sur une terrasse non-chauffée ou dans un garage par exemple, ou encore dans le cas où vous avez une pièce en rénovation.

  • Plus rare, le chauffage électrique d’appoint peut également se révéler moins couteux dans le cadre d’un petit logement ou d’une maison de vacances peu fréquentée.
Les avantages du radiateur soufflant

Le radiateur soufflant mobile est celui que l’on retrouve le plus facilement en grandes surfaces à l’arrivée de l’automne. Simple à utiliser, le chauffage électrique d'appoint soufflant a l’avantage, par rapport à un radiateur à bain d’huile ou à un convecteur, d’être petit, transportable partout, et peu cher à l’achat.

On apprécie également la sensation de chaleur rapide de ce chauffage électrique d'appoint et on devient vite accro à sa production d’air chaud le matin avant de prendre sa douche !

Le radiateur soufflant dispose souvent d’une poignée ou d’une encoche qui facilite encore l’usage au quotidien.

Il en existe de toutes sortes, de 15€ pour le modèle de base, à 150€ voire 300€ pour les modèles céramiques ou soufflants fixes.

Sur la plupart des modèles de chauffages électriques d'appoint soufflants, vous pouvez choisir votre vitesse de chauffe ainsi qu’utiliser une ventilation froide.

Vous souhaitez économiser sur votre facture d'électricité ?

L'offre Classique de TotalEnergies vous fait économiser 5 % sur le prix du kWh HT d'électricité
par rapport au tarif réglementé fixé par l’État, hors abonnement.

 

Je découvre l'offre Classique

Combien coûte 1h de chauffage soufflant ?

Les limites des radiateurs soufflants sont qu’ils assèchent l’air et qu’ils sont parfois bruyants. Ils ont également la réputation d’être très énergivores. Qu’en est-il ?

En moyenne, la puissance d’un chauffage électrique d'appoint soufflant est de 2000 W soit une consommation de 2 kWh. Le radiateur fixe, quant à lui, consomme en moyenne 1 kWh.

1h d’utilisation revient donc à 0,28 cts d’euros*, soit 2 fois plus qu’un radiateur fixe !

Si vous souhaitez acheter un radiateur électrique et l'utiliser seulement une demi-heure par jour pour votre douche, cela revient à un budget mensuel de 4,2€. Si vous faites appel au chauffage électrique d’appoint le soir dans une pièce à vivre (2h par jour) cela représentera 16,8€ par mois !

Contrairement à un chauffage fixe, le radiateur soufflant fonctionne à pleine puissance pendant toute son utilisation. De plus, la sensation de froid revient très vite dès que vous l’éteignez.

*Calculé sur la base du tarif de l’offre Online Electricité de TotalEnergies en option base, en vigueur du 1er novembre 2018, soit 0,1352€/kWh TTC.
 

 

Le chauffage électrique d’appoint à bannir ?

Le chauffage électrique d’appoint peut constituer un très bon complément lorsque vous avez besoin de chaleur rapidement (avant votre douche, avant de changer bébé ou dans une pièce rarement occupée par exemple), le temps que votre chauffage principal prenne le relai, ou bien pour éviter d’avoir à allumer la chaudière / le radiateur. Dans le cadre d’une utilisation plus prolongée, de nombreuses technologies existent pour apporter un meilleur confort thermique.

Par contre, e chauffage électrique d'appoint ne substitue pas pour autant à une installation durable, en premier lieu pour une question de sécurité. Pour éviter une intoxication au monoxyde de carbone (CO), qui est un gaz toxique, vous ne devez jamais utiliser de manière permanente un chauffage électrique d’appoint fonctionnant avec un combustible, car aucune évacuation des gaz de combustion n’est prévue dans ce type d’appareil ! En dehors du monoxyde de carbone, un chauffage électrique d’appoint utilisé en continu augmente le risque de maladies respiratoires, augmente l’humidité et les mauvaises odeurs ainsi que le risque d’incendies et de brûlures.

Si votre installation principale de chauffage ne suffit pas au quotidien, posez-vous la question de votre isolation : est-elle suffisante ? Mon logement est-il humide ? Vous pouvez également pensez à investir dans une nouvelle installation de chauffage : vos radiateurs sont-ils performants ? Votre chaudière est-elle entretenue ?
 

 

Comment choisir son chauffage électrique d’appoint ?

Autant que possible, ayez à l’esprit d’un chauffage électrique d’appoint ne doit pas être utilisé en continu.

Voici une liste de critères qui vous aideront à faire le bon choix :
 

  • La puissance : comptez en moyenne 100 watts par m². Ainsi pour 12 m2 vous aurez besoin de 1000 W ; 1500 W pour 12 à 18 m²; et 2000 W pour 18 à 24 m².

  • L’efficacité : les appareils au gaz et au fioul émettent une chaleur durable. Ils sont plus adaptés pour les grandes pièces. Les appareils électriques ont comme avantage de faire chauffer très vite une pièce, mais la chaleur reste moins longtemps. Ils sont plus efficaces dans les petites pièces.

  • La taille et le poids : est-ce un chauffage que vous devrez transporter ou qui trônera sur un petit plan de la salle de bain ?

  • Les économies d’énergie : repérez s’il existe une fonction « Eco Energy » ou s’il y a un thermostat programmable.

  • Les fonctions bonus : y-a-t-il une base tournante, une ventilation froide en été, un mode silencieux, un filtre à air etc ?

 

Simuler sa consommation électrique