Remplacer sa chaudière à gaz : le guide

Votre ancienne chaudière gaz consomme trop ou montre des signes de vétusté ? Il est peut-être temps d’en changer pour un modèle dernier cri. Très performantes, certaines chaudières permettent de réaliser de belles économies d'énergie sur votre facture. Pourquoi changer d’énergie de chauffage ? Vers quels systèmes se tourner ? Quelles sont les aides pour remplacer sa chaudière gaz ? TotalEnergies fait le point.

 

Remplacer sa chaudière gaz : les informations essentielles à retenir

À retenir :

  • Remplacer sa chaudière à gaz est un excellent investissement pour réaliser des économies d'énergie, améliorer votre confort et participer à la transition écologique.

 

  • Le type d'installation d'une chaudière à gaz, murale ou au sol, dépend de vos besoins et de l'espace disponible. Les performances sont sensiblement les mêmes.

 

  • La pompe à chaleur (PAC) promet des économies d'énergie encore plus importantes à long terme.

 

  • D’ici 2050 ans, le gouvernement souhaite atteindre la neutralité carbone avec l’éradication progressive du chauffage au gaz domestique. Il sera néanmoins toujours possible de faire réparer ses équipements.

 

  • Côté financement, plusieurs aides nationales et locales pour le remplacement d'une chaudière à gaz, à condition de faire appel à un professionnel qualifié RGE (Reconnu Garant de l'Environnement).

Pourquoi et quand remplacer sa chaudière à gaz ?

En remplaçant votre chaudière gaz, vous bénéficiez des dernières innovations sur le marché, et donc d’un rendement bien plus élevé. Vous réalisez également d’importantes économies d’énergie. Si une chaudière à gaz présente une durée de vie moyenne de 15 ans, certains signes indiquent qu'il est temps de la remplacer.

Une chaudière défectueuse

Une chaudière défectueuse peut compromettre le chauffage de votre logement, ainsi que sa production d'eau chaude sanitaire (ECS). Si votre équipement présente des problèmes récurrents et nécessite des réparations fréquentes, c’est le moment de le remplacer. Tout indique qu’il arrive en fin de vie ! Anticipez son remplacement, et investissez sans attendre dans un équipement neuf livré avec une garantie.

Une chaudière en panne

Une chaudière qui tombe en panne, surtout si la réparation semble complexe ou impossible, doit être remplacée dans les plus brefs délais. Pour prévenir ce type de panne irrémédiable, il est conseillé de faire inspecter régulièrement sa chaudière par un professionnel. Celui-ci peut évaluer l'usure des composants clés de l'équipement, et vous conseiller éventuellement de planifier le remplacement de votre chaudière.

Une chaudière trop énergivore

Une chaudière qui fonctionne toujours peut aussi être remplacée si elle est trop énergivore. Et pour cause, les vieux modèles consomment beaucoup plus de gaz que les dernières chaudières disponibles sur le marché. Avec la hausse constante des prix de l'énergie, et plus particulièrement du gaz naturel, mieux vaut privilégier un système de chauffage économique.

 

Bon à savoir :

Pour savoir si votre chaudière est trop énergivore, n’hésitez pas à consulter un chauffagiste qualifié. Lui seul est en mesure de réaliser une analyse précise et détaillée des économies d'énergie dont vous pouvez profiter, grâce au remplacement de votre vieille chaudière.

Une chaudière qui n’est plus adaptée au logement

Autre raison justifiant le changement d'une chaudière à gaz : votre modèle actuel n'est plus adapté à vos besoins de chauffage et de production d'eau chaude. Les propriétaires font parfois le choix d’agrandir leur logement pour gagner en confort de vie. En fonction du volume supplémentaire à chauffer, il peut être nécessaire de passer à un modèle plus puissant. 

 

Là aussi, seul un chauffagiste peut vous délivrer des conseils adaptés, quant à la puissance minimale requise pour chauffer au mieux votre intérieur.

 

Remplacer sa chaudière à gaz : quels équipements choisir ?

Vous songez à changer votre chaudière à gaz ? Vous avez tout intérêt à vous tourner vers d'autres énergies, plus performantes et respectueuses de l’environnement. Les fabricants rivalisent désormais d'ingéniosité pour qu’efficacité, fiabilité et économies soient au rendez-vous. Voici les meilleures solutions pour remplacer sa chaudière gaz.

Remplacer sa chaudière gaz par une chaudière à bois

Le bois s’affiche comme une excellente alternative au gaz naturel. Plus économique, plus eco-friendly et bien moins énergivore, la chaudière bois a le vent en poupe. Elle présente des avantages non négligeables par rapport au gaz :

 

  • Un coût moins important pour produire la même quantité de chaleur. Selon l’Ademe, le bois constituerait même l’énergie de chauffage la plus économique. Son prix reste assez stable, et moins sujet aux variations liées aux évènements géopolitiques. Passer d’une chaudière gaz à une chaudière bois vous permet ainsi de réaliser jusqu’à 30 % d’économies.

 

  • Un logement plus respectueux de l’environnement : le bois est une source d'énergie renouvelable produite localement en France, contrairement au gaz naturel.

 

  • Un équipement compatible avec vos émetteurs de chaleur : vous n’avez plus besoin de remplacer tous vos radiateurs.

 

  • Un DPE plus intéressant : en émettant moins de CO2, la chaudière bois vous octroie une meilleure notation lors du diagnostic de performance énergétique (DPE). Un réel avantage en cas de revente de votre bien immobilier.

Remplacer sa chaudière gaz par un équipement solaire

Comme son nom l’indique, une chaudière à énergie solaire puise son énergie dans les rayons du soleil, grâce à des panneaux capables de les capter. Il existe différents types de systèmes, allant du monobloc aux systèmes à circulation forcée. Vous pouvez sélectionner celui qui vous convient le mieux, en fonction de l'espace disponible à l'intérieur de votre logement. Certains systèmes offrent même la possibilité d'installer le réservoir directement sur le toit.

 

Un chauffage d'appoint est souvent requis avec ce type d'équipement. Un système solaire thermique, seul, peut ne pas répondre à l’ensemble des besoins de chauffage de votre maison. Il est donc souvent nécessaire de compléter ce système avec une source d'énergie supplémentaire, comme une chaudière électrique. Les économies annuelles générées par ce type de système peuvent être significatives s’il est installé correctement et bien entretenu.

Le photovoltaïque vous intéresse ?

TotalEnergies et son équipe d’experts examinent avec vous la viabilité de votre projet, et vous fournissent des conseils sur mesure pour que votre installation solaire réponde à vos besoins. Que ce soit en vente totale ou en autoconsommation, votre investissement sera rentable et amorti d’ici 10 à 20 ans !

Remplacer sa chaudière gaz par une chaudière à condensation

Remplacer sa chaudière gaz par une chaudière à condensation présente un avantage de taille : vous utilisez le même type d'énergie. En étant déjà raccordé au réseau de gaz, l'installation est largement facilitée. À l’inverse de la chaudière gaz, la chaudière à condensation valorise les fumées et les vapeurs issues de la combustion. Résultat : vous profitez d’encore plus d'économies d'énergie par rapport à une chaudière classique.

 

Notez que depuis le 1er janvier 2023, l’aide MaPrimeRénov' n’est plus valable pour l'installation d'une chaudière à condensation. Si vous choisissez cette option pour votre logement ancien, vous devrez financer vous-même l'intégralité de l'installation.

Chaudière murale ou chaudière au sol ?

La chaudière à gaz posée au sol nécessite davantage d'espace que la murale. Généralement placée dans une buanderie ou un coin du garage, elle est plus adaptée aux grandes maisons. Cette configuration permet également d'associer la chaudière à gaz au sol à une source d'énergie renouvelable (pompe à chaleur, chauffe-eau solaire..). 

 

 

Une pose au sol offre également une puissance plus élevée que la chaudière murale (jusqu'à 140 W comparé à 60 W) et bénéficie d'une durée de vie plus longue (parfois plus de 30 ans, contre 15 à 20 ans pour la chaudière murale).

 

Remplacer sa chaudière à gaz par une pompe à chaleur

Vous envisagez de remplacer votre chaudière à gaz par une pompe à chaleur ? Alors, si la chaudière se fait vieille ou présente un rendement inférieur à 70 %, la PAC peut être une excellente alternative, surtout en maison individuelle.

 

Cerise sur le gâteau : la pompe à chaleur air/eau est un système multi-fonctions ! Il assure aussi bien le chauffage, la production d'eau chaude sanitaire, que le rafraîchissement l'été si l'appareil est réversible. La pompe à chaleur est également un avantage de taille dans le DPE, ainsi qu’un argument de poids dans le cas d'une revente.

 

Dans les constructions neuves, la pompe à chaleur s'est rapidement imposée ces dernières années. Elle consomme peu d’électricité et restitue plus de kilowatts qu'elle n'en consomme. Concrètement, la PAC récupère les calories gratuites présentes dans l'air extérieur pour les transférer au système de chauffage : 

 

  • Si les calories sont transmises à la boucle de chauffage hydraulique, on parle de PAC air-eau. 

 

  • Si les calories sont transmises par vecteur d'air, on parle de PAC air-air.

 

 

Il s’agit sans conteste de l'option à privilégier si vous souhaitez installer un système de chauffage efficace et respectueux de l'environnement.

Quels sont les coûts liés au remplacement d’une chaudière à gaz ?

Type de chaudière

Prix de l’équipement (pose et matériel)

 

Utilisation possible

Chaudière à condensation

Entre 4 000 € et 8 000 €

Chauffage (avec possibilité d'eau chaude si un ajout d’un ballon d'eau chaude)

Chaudière biomasse

Entre 1500 € et 7 000 €

Chauffage + eau chaude sanitaire 

Chaudière électrique

Entre 2500 € et 5 000 €

Chauffage + eau chaude sanitaire

Chaudière à granulés

Entre 5000 € et 15 000 € 

Chauffage + eau chaude sanitaire

 

Pompe à chaleur (PAC)

 

Entre 5000 € et 25 000 €

Chauffage + eau chaude sanitaire + ventilation + climatisation

Modèle économique mais moins performant : PAC air-air (dès 1500 €)

Modèle très performant mais plus coûteux : PAC géothermique (dès 18 000 €)

Modèle polyvalent : PAC air-eau (dès 4000 €)

 

Panneaux solaires

 

Entre 8000 € et 20 000 €

Panneaux solaires : électricité + chauffage

Panneaux aérovoltaïques : électricité + chauffage + climatisation + ventilation

Panneaux solaires thermiques : électricité + chauffage + eau chaude sanitaire

Tarifs relevés sur le site Travaux.com, l'ANAH et Constructeurtravaux.fr

 

Quelles sont les aides pour remplacer une chaudière à gaz ?

Le remplacement de votre chaudière gaz peut être financé par les pouvoirs publics et votre fournisseur d’énergie, grâce à plusieurs dispositifs :

 

  • MaPrimeRénov’ Par geste, si vous changez votre chauffage pour un système respectueux de l'environnement (chaudière bois, pompe à chaleur…).

 

  • MaPrimeRénov’ Parcours accompagné, dans le cadre d’un parcours accompagné par un expert de la rénovation. 

 

  • Une prime Coup de pouce Chauffage.

 

  • Des aides de l’Agence nationale de l’habitat (ANAH).

 

  • Des aides proposées par les fournisseurs, dans le cadre des certificats d'économies d'énergie (CEE)

 

  • Une TVA à taux réduit à 5,5 %.

 

  • Le chèque énergie.

 

  • Des financements proposés par les collectivités locales.

 

 

Ces aides sont accordées dans le respect de certaines conditions, et leur montant diffère selon votre situation fiscale. Certaines sont cumulables les unes avec les autres.

 

Peut-on encore installer des chaudières à gaz ?

Afin de soutenir la transition écologique, la France s'engage à limiter l’usage des énergies fossiles, non renouvelables et polluantes. Après le fioul, le gaz est désormais visé par la nouvelle réglementation environnementale RE 2020. Celle-ci détermine de nouveaux seuils d'émissions de CO2 pour les logements neufs, qu'ils soient collectifs ou individuels. Les prochains chantiers concernent les bureaux, les bâtiments scolaires, et les bâtiments tertiaires.

 

Voici un point sur les dates et les objectifs clés :

 

  • 2022 : fin des chaudières à gaz dans les nouvelles constructions individuelles suite à l'entrée en vigueur de la RE 2020. Il est néanmoins toujours possible de remplacer une chaudière gaz par une autre dans les bâtiments déjà équipés.

 

  • 2025 : fin des chaudières 100 % gaz dans les nouveaux bâtiments collectifs.

 

  • 2050 : l’objectif est de réduire les émissions de gaz à effet de serre de la France de 75 % par rapport aux niveaux de 1990.

 

 

Sachez que ce calendrier peut être modifié. Bien qu’à ce jour l'interdiction des chaudières au gaz ne concerne pas les maisons individuelles existantes, son application dans les prochaines années n'est pas à exclure.

Bon à savoir :

Entretenir votre chaudière au gaz est toujours possible ! Faites appel à un professionnel pour l’entretien de votre chaudière. Le décret ne vous interdit ni de réparer ni d’entretenir votre équipement. L'entretien de votre équipement de chaudière est d’ailleurs obligatoire.

Votre chaudière à gaz est en panne ? TotalEnergies met en place une offre exceptionnelle qui vous assure une assistance rapide et efficace, 7j/7 et 24h/24. Un coup de téléphone et votre technicien se présentera chez vous, en moins de 3 heures ! 

 

Souscrire à l’assurance dépannage

 

Rappel gratuit et immédiat

Le numéro n'est pas valide

La raison sociale de l'entreprise n'est pas valide

Déjà client ?

J'appelle le 0 970 80 69 69 du lundi au samedi de 9h à 19h (prix d'un appel local)

J'appelle mon service client au 0 977 40 50 60 du lundi au samedi de 9h à 19h (numéro non surtaxé, prix d'un appel local)

ou
Être rappelé plus tard :
Lancement de l'appel
Nous vous appelons
Vous avez décroché
Le téléphone de votre correspondant sonne
Votre correspondant vient de répondre
Vous êtes en relation
L’appel vient de terminer, merci
Vous n'avez pas décroché
Votre correspondant n'a pas décroché
Votre correspondant est déjà en ligne

Nos services sont actuellement fermés.
Nos conseillers se tiennent à votre disposition du lundi au dimanche de 8h à 20h.

Merci de votre compréhension.

Nos services sont actuellement fermés.
Nos conseillers se tiennent à votre disposition du lundi au vendredi de 9h à 19h.

Nous vous invitons à indiquer vos coordonnées pour être recontacté sous 24h ouvrées :

ou
Être rappelé plus tard :
Votre numéro a été temporairement suspendu suite à un abus