Guide : l’autoconsommation avec le photovoltaïque

Le photovoltaïque est un des systèmes de production d’énergie qui se développe massivement actuellement et qui offre la possibilité de passer à une autoconsommation électrique. Véritable alternative au nucléaire ou au thermique, il est aujourd’hui un système mature et performant.

Aujourd'hui, le prix des installations solaires est en effet beaucoup plus faible qu'avant, ce qui entraine une baisse du prix du kWh produit en autoproduction. La parité réseau (état où le kWh auto-produit est égal au coût acheté sur le circuit traditionnel) est même atteint, d'autant plus quand on constate que le prix de l'électricité achetée sur le réseau est lui en progression. L’autoconsommation électrique est un des enjeux des années à venir avec en point de mire l’autonomie électrique de la maison.

 

Passer à l'Autoconsommation avec TotalEnergies

 

 

Qu’est-ce que l’autoconsommation électrique ?

L’autoconsommation électrique consiste à produire soi-même de l’électricité pour pouvoir ensuite la consommer sur place ou à proximité. Deux notions distinctes sont donc à prendre en compte :
 

- D’une part la capacité de production d’une énergie :

Pour être en mesure de produire soi-même de l’électricité, il faut s’appuyer sur une technologie accessible, ce qui n’est pas le cas par exemple du nucléaire. Par ailleurs, il faut que l’exploitation de cette technologie soit à un coût réaliste. Sur ces bases, des solutions techniques telles que les panneaux solaires photovoltaïques ou encore la méthanisation paraissent les mieux adaptées.
 

- D’autre part les besoins énergétiques du site :

Pour passer sur un modèle d’autoconsommation électrique, il faudra connaître avec précision les besoins énergétiques du bâtiment. La quantité générée pourra ainsi être dimensionnée en fonction d’eux. C’est une manière d’éviter des pertes de production importantes qui diminueraient l’intérêt pour ce modèle. En effet, avec un coût de production du kWh qui répond à des logiques relativement fixes, toute énergie non consommée en direct par le site aura un impact négatif sur l’équation économique.

 

 

Quel est le fonctionnement de l’autoconsommation électrique ?

Dans l’énergie photovoltaïque, deux grands modèles s’opposent. Le premier consiste au rachat de l’ensemble de l’électricité photovoltaïque produite, à un acheteur obligé, comme EDF par exemple, avec des contrats de rachat de 20 ans. Le second modèle consiste à produire une électricité qui sera consommée à proximité de la centrale solaire.
 

Techniquement, le premier modèle de contrat d’achat nécessite de créer un point de raccordement au réseau Enedis dédié. L’électricité injectée sur le réseau sera ensuite consommée par un autre site qui appellera de l’électricité sur le réseau.
 

Dans le modèle d’autoconsommation électrique, il faudra relier la centrale au site consommateur de façon à ce que l’électricité produite ne passe pas dans le réseau. Cette technologie permet d’éviter d’avoir à payer un coût d’acheminement de l’électricité, car l’électron produit et consommé ne passe pas par le réseau Enedis.

 

Produire son électricité grâce à TotalEnergies

 

 

Autoconsommation électrique et contrat d’achat, deux logiques différentes

Les logiques entre autoconsommation électrique et contrat d’achat sont donc clairement différentes. Avec un contrat d’achat, le producteur sécurisera un loyer ou un chiffre d’affaires pendant 20 ans. En revanche, le consommateur devra subir l’éventuelle hausse des prix de l’électricité ainsi que traiter les besoins de puissance spécifiques qui peuvent être les siennes.
 

Dans une logique d’autoconsommation électrique , l’électricité ne sera consommée que si le site en a besoin. Ainsi, si l’habitation n’utilise pas d’électricité le weekend par exemple, il faudra étudier des solutions de stockage, voire de revente partielle au réseau, pour éviter des pertes de production. Ces options d’emmagasinage, encore onéreuses aujourd’hui sont en cours de développement massif. Elles seront à coup sûr un des enjeux majeurs de l’expansion du modèle.

 

 

Quels sont les sous-jacents du développement de l’autoconsommation

Dans un contexte d’incertitude sur l’évolution des prix de l’énergie, les consommateurs souhaitent être rassurés sur le budget de leur maison ou de leur bureau. Ainsi, l’autoconsommation électrique répond bien à cette problématique puisqu’elle permet de figer le prix de l’énergie consommée sur au moins 20 ans (durée d’amortissement de la centrale photovoltaïque). Ainsi, l’autonomie électrique d’une maison peut être acquise sur une longue durée.
 

Dans une logique de contrat d’achat, le prêteur est sécurisé par un loyer garanti sur 20 ans.

 

- Répondre aux enjeux du stockage

Le stockage est l’un des points majeurs qui permettront de traiter le développement de l’autoconsommation électrique. En effet, les solutions actuelles sont performantes, mais encore relativement chères pour permettre d’atteindre un bon niveau de rentabilité notamment pour les panneaux solaires.
 

L’enjeu des années à venir est donc de trouver des solutions de stockage performantes qui permettent d’éviter de perdre de l’énergie. Ces solutions devront être disponibles à un coût relativement modéré pour faciliter l’expansion du modèle.
 

Sécuriser son tarif énergétique est donc possible grâce à l’autoconsommation électrique. Quoi qu’il en soit, les dernières incitations de l’État avec la prime à la construction de centrales en autoconsommation électrique prouvent que la volonté est bel et bien présente.

 

 

Choisir une énergie renouvelable dès maintenant

Si vous êtes sensibles aux bienfaits de l’énergie renouvelable, mais que l’autoconsommation électrique vous paraît encore difficilement accessible, vous pouvez souscrire un contrat qui vous proposera une électricité 100 % renouvelable.

 

Découvrez l’offre énergie Verte