Facture d'énergie - 30-03-18

Pourquoi ma facture d'énergie augmente ?

Une facture d’énergie qui augmente, ce n’est jamais une bonne nouvelle. Si une partie de l’augmentation peut provenir du prix de l’abonnement ou des taxes, c’est votre consommation qui a le plus d’impact sur votre facture globale. Pour prévoir ces évolutions de prix, découvrez les différents facteurs qui font varier votre consommation, et quelques gestes à envisager pour faire des économies. 

Les facteurs d’évolution de votre consommation d'énergie

Certains facteurs impactent l’ensemble de la population comme la météo, d’autres sont très individuels et dépendent directement de la composition de votre logement ou de votre foyer.  

 

Des Français très “météosensibles”

Dans leur consommation en énergie, les Français sont très sensibles à la météo et à ses aléas. Et c’est justement la météo qui est le plus grand facteur d’évolution de votre facture. En hiver pendant les pointes de froid, vous consommez plus pour maintenir une température de chauffage constante. Donc plus l’hiver est froid et long, plus votre facture d’énergie sera élevée. 

C’est notamment le cas de cet hiver 2018. En février les températures enregistrées ont été 2,2° en dessous des températures habituelles pour cette période. Plus globalement, l’hiver a été particulièrement humide, ce qui augmente la sensation de froid dans les logements et incite à chauffer davantage. Il faut noter que les chauffages d’appoint sont aussi beaucoup utilisés pendant ces périodes et ils sont généralement très énergivores. 

 

Plus concrètement, en moyenne pour un appartement de 60m², pour chaque degré perdu à l'extérieur, vous dépenserez 20€ de plus par mois si vous vous chauffez à l’électricité et 12€ pour un chauffage au gaz.

Plus on est de fous, plus on consomme

Si vous logez quelqu’un ou qu’un nouvel enfant vient d’arriver dans votre foyer, chacun des postes énergétiques de votre logement va être davantage sollicité. 
Il en va de même si pour un changement de situation, vous ou un membre de votre foyer passe plus de temps à la maison que d’habitude : pendant sa présence, il sera amené à utiliser les appareils électroménagers, l’éclairage, et à monter le chauffage en hiver. 

Nouvel appareil électroménager

Si vous avez récemment acheté un nouvel appareil électroménager, celui-ci vient s'ajouter à la charge énergétique de votre logement. Les appareils énergivores qui consomment beaucoup comme le sèche-linge, ou le chauffe-eau, auront un impact significatif sur votre facture à la fin de l’année. À l’inverse, si ce nouvel appareil vient en remplacement d’un plus ancien, vous avez de grandes chances de faire des économies.    

Déménagement : nouvelles dépenses énergétiques

En déménageant, il est possible que vous vous retrouviez dans un logement de taille différente qui consommera naturellement plus ou moins d’énergie, pour le chauffage et l’éclairage notamment.

 

De plus, en changeant de système de chauffage, vos dépenses énergétiques ne seront pas réparties de la même manière. Par exemple dans un logement avec chauffage collectif, une partie de votre budget énergie est compris dans les charges collectives et n'est pas compris dans votre facture d'énergie individuelle. En déménageant dans un logement avec chauffage individuel, la totalité de vos dépenses énergétiques sera répercutée sur votre facture énergie individuelle. Elle sera donc plus élevée qu’auparavant et pourra vous donner l’impression de dépenser plus. En réalité, vos dépenses seront simplement réparties différemment, et dans ce cas précis, l’absence de charges de copropriété viendra équilibrer votre budget.   

 

À taille égale, il est aussi possible que ce nouveau logement soit moins bien isolé que le précédent, entraînant une perte de chaleur et donc des factures de chauffage plus élevées.  
 

Comment diminuer votre consommation énergétique ?

Faites le bon choix pour vos appareils électroménagers

Pour cela, vous pouvez vous référer à l’étiquette énergie au moment d’acheter votre appareil. Cette étiquette permet de classer les différents appareils selon leur efficacité énergétique : A pour l’appareil le plus économique et G pour le moins. 

Isoler votre logement

En isolant votre toit, vos murs, votre plancher et en privilégiant des fenêtres à double vitrage, vous pouvez faire jusqu’à 30% d’économies d’énergie. Pensez quand même à aérer votre maison pour éviter les problèmes d’humidité.  


Pensez également à bien fermer vos volets la nuit, cela vous permettra de diminuer les pertes de chaleur de 15%. Si votre logement ne possède pas de volets, optez pour des rideaux épais qui limiteront les circuits d’air. 
 

Ne surchauffez pas

Les jours les plus froids, on est souvent tenté de mettre le chauffage au maximum. Mais votre radiateur ne chauffera pas plus vite et risque au final de transformer votre salon en sauna. Avec le thermostat, vous pouvez programmer votre radiateur à la température idéale qui se situe autour de 19° dans les pièces à vivre et 16° dans les chambres. Chaque degré de plus au-dessus de 20° c’est 7% de plus sur votre consommation d’énergie. 

Toujours plus d’économies avec TotalEnergies

Pour éviter les mauvaises surprises sur votre facture de régularisation, vous pouvez relever vous-même votre compteur en cours d’année. Votre fournisseur pourra ainsi adapter vos mensualités si besoin, afin d’éviter une facture de régulation salée à la fin de l’année. 
TotalEnergies vous conseille ainsi de faire une auto-relève à la fin de l’hiver afin de mettre à jour votre consommation et d’anticiper votre facture de solde. 

Vous êtes clients TotalEnergies ? Vous pouvez dès maintenant nous communiquer votre auto-relève sur votre espace client

 

Si vous hésitez à passer chez TotalEnergies, nous mettons à votre disposition un outil qui vous permet très simplement d’estimer la consommation énergétique de votre logement et les économies que vous pourrez faire grâce aux offres TotalEnergies.  

 

Simuler ma consommation