Souscrire au 09 88 81 30 05
(prix d'un appel local)
Faites des économies dès aujourd'hui !

    Comment évaluer votre niveau de consommation d’électricité ?

    Les critères à prendre en compte pour estimer sa consommation d’électricité

     

    Votre niveau de consommation d’électricité dépend de plusieurs facteurs, avec principalement :

    • Vos équipements : leur nombre et leur niveau de performance ;
    • Votre logement : sa surface, sa date de construction et son niveau d’isolation ;
    • La composition de votre ménage et ses habitudes : le nombre d’occupants et leurs périodes de présence dans le logement (en continu ou seulement le soir et le week-end, par exemple).

    Consommation d’électricité moyenne selon les appareils

    La consommation de chaque appareil évolue en fonction de ses performances. Voici une estimation de consommation moyenne des principaux appareils électriques présents dans un foyer, en kWh par an :

     

    Appareils électriques

    Consommation annuelle des appareils peu efficaces 

    Consommation annuelle des appareils les plus efficaces 

    Sèche-linge (8 kg)

    560 kWh

    170 kWh

    Congélateur indépendant 

    340 kWh

    140 kWh 

    Lave-vaisselle (12 couverts) 

    225 kWh

    175 kWh 

    Réfrigérateur / Congélateur

    (275 litres)

    245 kWh

    125 kWh

    Plaques électriques

    210 kWh 

    160 kWh

    Machine à laver (8 kg) 

    195 kWh

    150 kWh

    Four 

    150 kWh 

    80 kWh

    Téléviseur (100 cm)

    145 kWh

    55 kWh

    Ordinateur 

    85 kWh

    20 kWh

    Aspirateur traineau 

    60 kWh

    30 kWh

    Ampoule (équivalent 60 W)

    45 kWh

    7 kWh

    Selon les données communiquées par l’Ademe - guide pratique « Réduire sa facture d'électricité », édition juin 2019, et par RTE - Bilan Électrique 2018. 

     

    Le coût de ces consommations varie en fonction des fournisseurs et des offres. Par exemple, TotalEnergies propose des offres à prix indexés, avec une réduction de 2% à 10% sur le prix du kWh HT, par rapport au tarif réglementé fixé par l’État.

     

    Coût annuel estimé de quatre appareils électriques chez EDF et TotalEnergies (hors abonnement) :

     

    Appareils électriques

    Coût annuel estimé chez

     EDF

     Tarif Bleu * 

    Prix du kWh TTC pour 6kVA 

    Coût annuel estimé chez

     TotalEnergies 

    Offre Classique * 

    Prix du kWh TTC pour 6kVA 

    Lave-vaisselle (12 couverts) 

    30,92 €

    29,70 €

    Réfrigérateur / Congélateur (275 litres)

    28,60 €

    27,47 €

    Téléviseur (100 cm)

    15,46 €

    14,85 €

    Ordinateur 

    8,12 €

    7,80 €

    Estimation basée sur la moyenne de consommation annuelle entre appareils performants et peu efficaces, et selon les grilles tarifaires EDF et TotalEnergies en option base, applicables au 1 février 2020. 

    * Le tarif Bleu est le tarif réglementé de vente de l’électricité fixé par l’État. L’Offre Classique TotalEnergies, propose une réduction de 5 % sur le prix du kWh HT par rapport au tarif réglementé, hors abonnement. 

     

    Évolution de la consommation d’électricité selon la surface du logement

    Le critère de la surface joue un rôle déterminant dans la consommation en chauffage. L’impact sur la facture dépend également du type de chauffage et de la qualité de l’isolation. Voici une estimation pour un foyer équipé au tout électrique avec un niveau d’isolation moyen :

     

    Surface du logement et nombre d’occupants

    Estimation de la consommation annuelle d’électricité 

    Appartement de 30 m² 

    1 personne

    3 380 kWh à 6 720 kWh

    Appartement de 70 m²

    2 personnes

    8 060 kWh à 15 800 kWh

    Maison de 100 m²

    3 personnes 

    13 900 kWh à 20 300 kWh

    Estimations réalisées le 4 février 2020 par le simulateur public du Médiateur de l’Energie (energie-info.fr), pour un ménage au tout électrique (chauffage, eau chaude, cuisson) en 6 ou 9 kVA, avec un niveau d’isolation dans la moyenne. 

     

    Coût estimé de la consommation annuelle d’électricité de ces mêmes logements chez EDF et TotalEnergies (hors abonnement) : 

     

    Surface du logement et nombre d’occupants

    Coût annuel estimé chez 

    EDF

    Tarif Bleu

    Prix du kWh TTC en 6kVA 

    Coût annuel estimé chez 

    TotalEnergies 

    Offre Classique 

    Prix du kWh TTC en 6kVA 

    Appartement de 30 m² 

    1 personne

    523 € à 1039 €

    502 € à 988 €

    Appartement de 70 m²

    2 personnes

    1 246 € à 2 443 €

    1 197 € à 2 346 €

    Maison de 100 m²

    3 personnes 

    2 149 € à 3 138 €

    2 064 € à 3 015 €

    Estimation basée sur la moyenne de consommation renseignée par le simulateur du Médiateur de l’Energie, et selon les grilles tarifaires EDF et TotalEnergies, en option base, applicables au 1 février 2020.

     

    Comment estimer sa propre consommation ?

    Pour connaître votre consommation réelle sur une période donnée, il suffit de calculer la différence entre deux index de consommation. Où trouver ces éléments ? Vous pouvez relever l’index de consommation en temps réel sur votre compteur. Pour les index antérieurs, il est possible de se référer à une ancienne facture, à condition qu’elle soit basée sur une relève de consommation réelle et non sur une estimation. L'historique des relèves peut également vous être communiqué par le fournisseur sur votre espace personnel en ligne. Les anciennes relèves des clients TotalEnergies sont ainsi consultables à tout moment dans la rubrique « Ma Conso ».

     

    Votre consommation annuelle peut être estimée grâce à deux relèves de compteur, avec un intervalle d’au moins 1 an.

     

     Exemple avec deux relèves disponibles en 2019 et en 2020 :

     

    Dates des relèves

    Index 

    01/01/2019

    7 000 kWh

    05/02/2020

    15 000 kWh

     

    Dans cet exemple, l’intervalle entre les deux relèves est de 400 jours. Sur cette période, la consommation réelle est de : 8 000 kWh (15 000 kWh - 7 000 kWh). Soit une consommation moyenne d'électricité par jour de 20 kWh (8 000 kWh / 400 jours), et une consommation annuelle moyenne de 7 300 kWh (20 kWh x 365 jours).

     

    Période de consommation 

    Consommation moyenne par jour 

    Consommation moyenne par an 

    Du 01/01/2019 au 05/02/2020

    20 kWh

    7 300 kWh

     

    Une fois votre consommation annuelle obtenue, vous pouvez par exemple comparer sa valeur à celle estimée par le simulateur de consommation TotalEnergies. En renseignant les caractéristiques de votre logement votre bénéficiez d’une estimation moyenne au plus proche de votre profil de consommation. Autre indicateur pour se situer : le Diagnostic de Performance Énergétique. Cette étude, obligatoire pour toute mise en vente ou location, évalue la consommation énergétique du logement. Le classement s’étend des « logements économes » avec une consommation annuelle de moins de 50 kWh par m², aux « logements énergivore » au-delà de 450 kWh par m². 

     

    Une consommation plus élevée que la moyenne (comparée à celles de foyers similaires), peut être réduite de plusieurs manières : 

    • Identifier les appareils qui consomment le plus et opter pour des modèles plus performants et donc plus rentables à long terme ; 
    • Adopter un nouveau système de chauffage. Par exemple, la consommation en électricité d’un poêle à granulés est relativement faible et son coût de fonctionnement suit les variations du prix du bois. Sélectionnez la solution la plus adaptée, selon vos préférences et les possibilités du logement ;
    • Si en dépit d’un système efficace, le chauffage est responsable d’une consommation particulièrement élevée, envisagez des travaux d'isolation (toit, murs, sols, double vitrage…) ;
    • Sans investissement, ajuster ses habitudes et adopter les bons réflexes permet également de réduire sa consommation au quotidien.
    Du lave-linge à l’ordinateur : quels appareils consomment le plus d’électricité ?

    Selon leurs usages et leurs performances, vos équipements ont un impact différent sur la facture d’électricité. Les postes de dépenses majeurs peuvent varier selon les profils, mais le chauffage occupe généralement la première place chez les ménages français.

     

    Selon les données communiquées par l’Ademe, les différents postes se répartissent entre : 

    • Chauffage à 27,6 % ;
    • Froid et lavage à 18,5 % ;
    • Multimédia et informatique à 13,5 % ;
    • Eau chaude sanitaire à 12,8 % ;
    • Autres appareils électriques (cafetière, aspirateur…) à 12,1 % ;
    • Cuisson à 7,8 % ;
    • Eclairage à 5,6 % ;
    • Ventilation à 1,7 %.

     

    Zoom sur la consommation des appareils informatiques : 

     

    Appareils informatiques 

    Consommation annuelle estimée 

    Box (internet + TV) 

    150 kWh à 300 kWh

    Ordinateur fixe 

    120 kWh à 250 kWh 

    Ordinateur portable

    30 kWh à 100 kWh 

    Ecran 

    20 kWh à 100 kWh 

    Tablette 

    5 kWh à 15 kWh 

    Smartphone 

    2 kWh à 7 kWh

    Selon les données communiquées par l’Ademe et GreenIT dans « Réduire sa facture d'électricité », édition juin 2019.

    Comment calculer la consommation d'électricité moyenne ?

    Méthode de calcul pour estimer la consommation de vos appareils électriques

    Éléments à connaître : 

    • La puissance de l'appareil en watts (W) ;
    • Fréquence d’utilisation : en heure(s) par jour, ou en heure(s) par semaine ;
    • Période d’utilisation : en jour(s) par an, ou en semaine(s) par an.

     

    Les informations sur la puissance peuvent être retrouvées sur l’étiquette énergétique de l’appareil. Quant à la fréquence et la période d’utilisation, il vous revient de les estimer selon vos habitudes et les usages propres à chaque équipement. Certains sont utilisés en continu : le congélateur, le réfrigérateur… D’autres, font l’objet d’une utilisation occasionnelle (console de jeux), ou saisonnière (chauffage électrique d’appoint). 

     

    Une fois ces données renseignées, vous pouvez procéder au calcul pour un résultat en kWh par an : (Puissance x fréquence d’utilisation x période d’utilisation) / 1000.

     

    Exemple de consommation en électricité d’un ventilateur :

    Profil : une famille utilise un ventilateur pour rafraîchir le salon durant les vacances d’été. 

    • Un ventilateur sur pied d’une puissance de 50 W ;
    • L'appareil fonctionne en moyenne 5 heures par jour ;
    • Tous les jours des mois de juillet et août, soit 62 jours par an.

     

    (50 x 5 x 62) / 1000 = 15 kWh 

     

    Avec cette utilisation saisonnière, la consommation du ventilateur sur l’année est de 15 kWh. 

     

    Exemple de consommation en électricité d’une télévision : 

    Profil : une personne seule ayant l'habitude de regarder la télévision les soirs de semaine pendant 1 heure, et 3 heures par jour le week-end (hors vacances).

    • Un téléviseur LCD d’une puissance de 100 W ;
    • L'appareil est allumé 11 heures par semaine ;
    • La télévision reste éteinte 3 semaines sur 52, pendant les vacances.

     

    (100 x 11 x 49) / 1000 = 54 kWh 

     

    Avec ces habitudes de consommation, le téléviseur aura consommé 54 kWh sur l’année.

    Les astuces pour réduire sa consommation

    Les critères à considérer avant d’acheter

    • Référez-vous à l’étiquette énergie et privilégiez les appareils les mieux classés. L'investissement s’avère rentable à long terme. Par exemple un lave-linge ou un lave-vaisselle en « A +++ », consomme de 20 % à 50 % d'énergie en moins par rapport à une classe « A + » ;
    • Réfrigérateur et congélateur : choisissez vos appareils de froid selon leur classe climatique. Chaque catégorie correspond à une fourchette de température ambiante. Votre devez donc effectuer votre sélection selon votre région et le lieu prévu pour l’installation de l’équipement (cuisine, garage ou cave) ;
    • Informatique : les imprimantes à jet d’encre (5 W à 10 W) consomment beaucoup moins d’énergie que les imprimantes laser (200 W à 300 W). À noter également, les équipements multifonctions sont plus économiques que l’ensemble des appareils qu’ils remplacent ;
    • Éclairage : les lampes à LED sont particulièrement efficaces en termes de consommation et de durée de vie. Un cran en-dessous, mais toujours économes : les fluocompactes (LFC). Les lampes halogènes restent, quant à elles, les plus gourmandes en énergie.

     

    Les bons gestes au quotidien par type d'appareil

    Réfrigérateur :

    • Pour optimiser sa consommation, éloignez-le des possibles sources de chaleur : exposition au soleil, proximité d’un radiateur ou d’un four ;
    • Favorisez la circulation de l’air autour de l’équipement : idéalement un espace d’au moins 10 cm derrière et au-dessus ;
    • Dégivrez et nettoyez régulièrement : l’accumulation de poussières et de saletés peut être responsable de 30 % de la consommation de l'appareil ;

     

    Équipements de lavage : 

    • Lave-linge : privilégiez les cycles à basse température. Un lavage à 90 °C consomme 3 fois plus d’énergie qu’à 30 °C ;
    • Lave-vaisselle, utilisez les programmes “éco” ou à 50 °C ;
    • Pour ces deux équipements particulièrement énergivores, programmez leur utilisation en heures creuses, si vous bénéficiez de cette option tarifaire. 

     

    Informatique :

    • Éteignez les appareils, plutôt que de les laisser en veille ; 
    • Utilisez des multiprises à interrupteur.  

     

    Chauffage :

    • Baisser la température du chauffage de seulement 1 °C, peut réduire de 7 % sa consommation ;
    • Programmez des horaires de fonctionnement adaptés à chaque pièce, afin de pas consommer en votre absence.

     

    Payer moins cher son électricité

    • Souscrire un contrat d’électricité avantageux chez un nouveau fournisseur. TotalEnergies propose ainsi jusqu'à 10 % de réduction sur le prix du kWh HT par rapport au tarif réglementé de vente fixé par l’État. Notez que vous pouvez à tout moment changer de fournisseur. Dans ce cas, la résiliation d’un contrat d'électricité / EDF, pour un déménagement par exemple, est automatique et sans intervention. 
    • Vérifier que la puissance souscrite et la puissance de raccordement Enedis, ne dépassent pas les besoins du foyer et correspondent aux caractéristiques du logement. Une puissance trop faible par rapport au niveau consommation réelle peut entraîner une panne d'électricité en faisant sauter le disjoncteur. Dans le cas contraire, avec une puissance surévaluée, vous payez inutilement un abonnement plus cher. 
    • Opter pour une option tarifaire adaptée à ses besoins. L’option heures creuses peut s’avérer avantageuse pour certains foyers (plusieurs équipements gourmands en énergie, possibilité de programmer les horaires de fonctionnement…). La consommation en électricité d’un chauffe-eau peut ainsi se faire sur les plages à tarif réduit. Le type d’offre est également à considérer, par exemple l'électricité verte est facturée plus cher.