Vanne thermostatique : tout savoir

Très répandue dans les logements, la vanne thermostatique ne vous est certainement pas inconnue. En effet, très présente en tête des radiateurs, et appelée parfois robinet thermostatique, cette vanne possède des avantages multiples qui permettent d’expliquer son développement. Voici des éclaircissements sur la vanne thermostatique et son principe de fonctionnement.
 

Description d’une vanne thermostatique

Le grand avantage d’une vanne thermostatique est de pouvoir faire varier son débit en fonction de l’interprétation de signaux extérieurs, comme la température ambiante par exemple. Avec l’aide d’une sonde thermosensible, la vanne thermostatique augmentera ou réduira son débit afin de laisser passer plus ou moins d’eau chaude dans l’alimentation des radiateurs.

La vanne thermostatique se compose des éléments suivants : 

  • Une sonde de température ou bulbe thermostatique 
  • Une tige de transmission 
  • Une poignée pour régler la commande
  • Un ressort de rappel 
  • Un clapet de réglage


Le fonctionnement de la vanne thermostatique consiste à envoyer une commande de température à l’aide de la poignée de réglage. La sonde mesure ensuite en permanence la température ambiante et transmet l’information via un liquide qui se dilate ou se contracte en fonction du résultat.

Si le thermostat mesuré est inférieur à celui demandé lors du réglage, alors la contraction du liquide entraînera l’ouverture du clapet, qui permettra d’augmenter le débit d’eau chaude dans le radiateur. Lorsque la température est plus élevée, la dilatation du liquide permettra de fermer le clapet.
 

Où la vanne thermostatique peut-elle être installée ?

La vanne thermostatique est installée en tête du radiateur, fonctionnant grâce au remplissage du corps de chauffe par un fluide. L’intérêt de faire appel à une vanne thermostatique est de permettre de réguler la température de chauffe des radiateurs et de maîtriser ainsi sa consommation et sa facture d’énergie, tout en bénéficiant d’une chaleur douce.

Plusieurs modèles existent, pour les radiateurs collectifs (vanne thermostatique dont le réglage est bloqué et non accessible à l’occupant des lieux) ou individuels. De plus, certains équipements peuvent intégrer des notions de programmation, avec une résistance électrique fonctionnant le plus souvent grâce à une petite pile permettant son autonomie.
 

Quels sont les avantages et les inconvénients de cette vanne ?

Les avantages de la vanne thermostatique sont de permettre un pilotage des radiateurs par l’occupant d’un site afin d’éviter des dépenses d’énergie trop conséquentes. En fixant son robinet sur le niveau 3 par exemple, l’occupant envoie ainsi une commande de température à 20 °C environ pour l’ensemble de la pièce.

L’autre avantage de cette vanne thermostatique est son coût, puisqu’il ne faudra investir que quelques dizaines d’euros pour en acquérir une, ce qui en fait un produit accessible. Il conviendra toutefois de veiller à choisir un modèle qui respecte bien la norme NF EN 215.

A contrario, cette vanne thermostatique présente quelques inconvénients, comme une finesse de réglage assez faible. Ainsi, le radiateur pourra de temps en temps continuer de chauffer alors que la température souhaitée dans la pièce est la bonne. De plus, il conviendra de veiller à l’emplacement de cette vanne afin qu’elle ne soit pas trop proche d’un mur, pour faciliter les réglages de la part de l’occupant.
 

Réaliser un bilan énergétique

Si vous souhaitez optimiser votre consommation d’énergie et réaliser quelques travaux d’amélioration énergétique, nous mettons à votre disposition un conseiller énergie qui vous guidera dans vos démarches.

Réaliser un bilan énergétique