Souscrire au 09 88 81 30 05
(prix d'un appel local)
Faites des économies dès aujourd'hui !

    Comprendre les différences entre kW, kWh et kVA

    Le kW, le kWh et le kVA sont des abréviations fréquemment utilisées dans le secteur de l’électricité. Ainsi, les usagers sont habitués à ces trois unités qu’ils retrouvent sur leurs factures d’électricité, leurs compteurs ou sur les notices de leurs appareils électriques. Mais connaissent-ils les différences fondamentales qui existent entre elles ? Voici détaillées dans cet article les caractéristiques de chacune de ces unités.

     

    Découvrir nos offres d'électricité

    Qu’est-ce qu’un kW ?

    Le kW, acronyme de kilowatt, est une unité de puissance qui ne doit pas être confondue avec la consommation. 1 kW est égal à 1000W. Dans un appartement, ceci est l’équivalent par exemple de 10 ampoules de 100W chacune.

     

    Le kilowatt représente donc la puissance active, ou réelle, qui est requise par un appareil électrique à un instant donné.

    Le kWh et la facture d’électricité

     

    Le kilowatt-heure ou kilowattheure (en abrégé kWh) est l’unité d’énergie qui est consommée par un ou plusieurs appareils pendant une période donnée. Elle est exprimée en heure.

     

    Ainsi, la puissance active de l’appareil multipliée par le temps d’utilisation donne la consommation exprimée en kWh. En prenant l’exemple de l’ampoule de 100W qui est allumée 6 heures par jour, la consommation en kWh en un mois de 30 jours sera de 100W (0,1 kW) x 6h x 30 = 18 kWh. Dans une facture d’électricité, ce total auquel il faudra ajouter la consommation des autres appareils ménagers sera multipliée par le prix du kWh pratiqué par le fournisseur d’énergie électrique.

    Qu’est-ce qu’un kVA ?

    Le kVA, ou kilovoltampère, est une unité de mesure qui sert à exprimer la puissance électrique apparente, utilisée dans les installations de type monophasé ou triphasé. Le voltampère est le produit de la tension et du courant : 1 Voltampère est égal à 1 Volt (tension) multiplié par 1 Ampère (courant) :

     

    soit la formule 1 VA = 1 V x 1 A

     

    Le kVA est l’unité utilisée pour mesurer la puissance souscrite que peut fournir le compteur électrique. Lors de la mise en service d’un compteur électrique, le technicien déployé par un fournisseur d’électricité comme TotalEnergies calibre la puissance apparente en fonction des besoins du logement. La puissance souscrite pour les sites résidentiels est généralement de 3, 6, 9, 12, 24 ou 36 kVA.

    Ouverture de compteur : bien choisir sa puissance souscrite

     

    Il est primordial de bien choisir sa puissance souscrite. Si celle-ci est élevée par rapport aux besoins réels en énergie électrique, le consommateur paiera un abonnement inutilement élevé. À l’inverse, si la puissance souscrite est inférieure à la puissance active de tous les appareils électriques, le compteur peut subir des dysfonctionnements et disjoncter.

     

    Vous pouvez modifier la puissance souscrite de votre contrat simplement en téléphonant au Service Client de votre fournisseur TotalEnergies.

     

    Le saviez-vous ? 70% du parc des compteurs français est en 6 kVA.

     

    En souscrivant à l’offre Online de TotalEnergies, il vous est possible de bénéficier d’une remise de 10% sur le prix du kWh HT d’électricité et de gaz.