Quelle est la différence entre gaz naturel et gaz de ville ?

Selon son origine — champs gaziers ou raffineries —, le gaz pourra avoir des propriétés naturelles différentes. C’est par exemple ce qu’il se passe quand on compare le gaz de ville avec celui que l’on peut acheter en bouteille ou en bonbonne. Cet article vous explique les différences existant entre les différents types de gaz. Vous verrez également comment réduire votre facture mensuelle de consommation de gaz. 

 

Qu’est-ce que le gaz de ville ?

Quand on emploie le terme de gaz de ville, en opposition au terme de gaz naturel, on renvoie à une notion qui a disparu de nos habitations et de nos consommations depuis plus de 40 ans, exception faite du chauffage au gaz de ville, encore d'actualité dans certains logements. En effet, à l’époque, le gaz de ville alimentait les réseaux urbains et notamment les réverbères la nuit d’où le nom quelquefois utilisé de « gaz d’éclairage ».
 

Ce gaz de ville était directement issu des usines à gaz par distillation de houille et il est, avec le recul, considéré comme dangereux, car il distillait des émanations de monoxyde de carbone pouvant avoir un effet très néfaste en cas d’inhalation. Le gaz de ville était par ailleurs particulièrement polluant. Les autorités ont donc décidé d’interdire la production et l’utilisation du gaz de ville, trop toxique, en privilégiant un nouveau type de gaz : le gaz naturel. 

 

Place au gaz naturel

Quand les autorités ont choisi d’abandonner le gaz de ville, le gaz naturel a été son remplaçant idéal. C’est ce gaz que l’on trouve aujourd’hui dans les habitations reliées au réseau. Le gaz naturel est beaucoup plus propre que le gaz de ville et, par ailleurs, non toxique. Il est composé de méthane CH4 et se transporte sous forme gazeuse via des canalisations dédiées. En effet, son transport et son stockage en phase liquide, sous le nom de gaz naturel liquéfié, sont très compliqués, notamment car il est plus léger que l’air, à la différence des gaz propane et butane commerciaux.
 

La température d’ébullition du gaz naturel se situe à -160 °C, soit un niveau nettement plus bas que celle du gaz propane à -40 °C et celle du gaz butane à 0 °C. 

 

Peut-on consommer du gaz autrement ?

Hormis le gaz naturel qui se transporte via le réseau de canalisation géré par GRDF, il est également possible de consommer du gaz en bouteille en France. Toujours pas de gaz de ville à l'horizon, le gaz en bouteille sera soit du gaz propane, issu des champs gaziers ou de raffineries, ou de gaz butane, qui est lui à 100 % issu des raffineries.
 

L’avantage principal de ce type de gaz est d’être transportable, ce qui facilite son usage. En revanche, le pouvoir calorifique de ces deux gaz est inférieur à celui du gaz naturel et les dégagements de CO2 sont nettement supérieurs à ce que peut dégager le gaz naturel

 

Comment bénéficier d’un gaz bon marché ?

Un utilisateur de gaz souhaitera profiter du confort d’usage de ce dernier, notamment pour faire mijoter de bons petits plats. Néanmoins, le prix du gaz devra être maîtrisé pour offrir aux utilisateurs une entière et pleine satisfaction. À ce sujet, il est important de savoir que divers éléments impactent le coût du gaz, de ville comme naturel.
 

Chez TotalEnergies, nous avons conçu, spécialement pour vous, des offres entièrement accessibles en ligne et avec un prix très compétitif. Vous pouvez donc souscrire en toute simplicité une formule d’abonnement pour jouir des avantages du gaz au meilleur coût. 

 

Découvrez nos tarifs gaz