Logement - 17-05-19

Rupture de neutre : qu’est-ce que c’est ?

Vous l’ignorez peut-être, mais la rupture de neutre peut causer de graves dommages sur vos appareils électriques. Le neutre est le fil électrique qui permet le retour du courant au distributeur dans une installation électrique et assure d’obtenir une tension de 220 V monophasée à partir d’une tension de 380 V triphasée. Sa rupture peut néanmoins faire griller vos appareils et vous mettre en danger. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur la rupture de neutre. 
 

Une rupture de neutre, c’est quoi ?

Pour bien comprendre ce qu’est une rupture de neutre, il faut connaître ce qui compose toute installation électrique, à savoir notamment un câblage électrique de trois fils électriques :

  • un fil de phase, qui permet l’alimentation électrique de l’installation
  • un fil de terre, qui permet la protection du logement
  • un fil neutre, qui permet le retour du courant au distributeur et le déclenchement du disjoncteur
     

Il faut savoir que la rupture de neutre concerne principalement les logements alimentés en triphasé, même si des installations monophasées peuvent aussi subir le même problème.
 

Quel que soit le cas, le fil neutre permet normalement d’obtenir une tenson de 220 V monophasée à partir d’une tension de 380 V triphasée provenant du réseau. On parle donc de rupture de neutre quand ce dernier fil est en défaut, ou coupé, ce qui fait que l’ensemble des équipements branchés à l’installation n’est plus sous du 220 V, mais sur du 380 V.
 

En pratique, la coupure du fil neutre grille les appareils électriques concernés, qui se retrouvent montés en série et soumis à une surtension qui leur est fatale. Les équipements affectés par une rupture du neutre sont généralement hors service de façon définitive. Dans les cas les plus extrêmes, la rupture de neutre peut même conduire à l’incendie du logement.
 

Les facteurs qui conduisent à une rupture de neutre

De manière générale, on distingue deux origines principales pour une rupture de neutre :

  • soit elle est causée par le distributeur d’électricité lors d’un problème affectant le réseau (coupure de courant, vétusté des lignes ou câbles électriques de haute tension, intempéries affectant les lignes, etc.)
  • soit elle est indirectement causée par le particulier en raison d’un défaut sur l’installation électrique (installation triphasée trop ancienne, rupture après compteur dans le cas d’une installation monophasée, etc.)
     

Cela étant dit, il convient de rappeler que le phénomène de rupture de neutre est extrêmement rare et que les assurances sont aptes à vous rembourser si un tel problème vous arrive. Toutefois, il faut savoir que le risque existe toujours.
 

L’importance de miser sur le bon fournisseur d’électricité

Pour éviter au maximum le risque de rupture de neutre au sein de votre logement, il est capital de bien choisir votre compteur. Tablez sur un compteur monophasé si vous n’avez pas besoin d’une alimentation triphasée, cela vous assurera une certaine sécurité. Si vous disposez d’un compteur triphasé, vérifiez régulièrement l’état du câblage électrique de votre installation pour éviter toute mauvaise surprise.
 

Et pour éviter toute mauvaise surprise sur votre facture énergétique, ce qui arrive beaucoup plus souvent qu’une rupture de neutre, assurez-vous de bien choisir votre fournisseur d’énergie. En la matière, TotalEnergies vous propose 3 offres adaptées à vos besoins, sans engagement et avec des tarifs avantageux.
 

Découvrez les offres d’électricité de TotalEnergies