Courant monophasé et triphasé : quelles différences ?

Courant monophasé ou triphasé, que choisir ? Le courant électrique se décline sous deux formes, l’alternatif, le plus répandu pour l’alimentation des logements, et le continu. À l’heure de réaliser votre installation électrique et de souscrire une offre d’électricité, votre fournisseur vous parlera de courant monophasé et triphasé. Qu’est-ce qui différencie ces deux modes d’alimentation ? Quels sont leurs usages ? Comment savoir lequel est adapté à sa maison ou à son appartement ? TotalEnergies vous guide pour vous aider à faire des choix éclairés.

Sommaire :

 

 

Je simule mes économies en passant chez TotalEnergies

Qu’appelle-t-on courant monophasé et courant triphasé ?

Par définition, le courant monophasé, qui est une forme de courant alternatif et non continu, est constitué d’une seule phase électrique. En observant les raccords de votre maison, vous observerez deux câbles : le conducteur de phase (rouge ou noir) et le câble neutre (bleu).
 

Le courant triphasé est composé quant à lui de quatre câbles : trois conducteurs de phase et un câble neutre. Une alimentation en triphasé permet de fournir une tension trois fois plus importante que le courant monophasé, tout en assurant une bonne répartition de cette tension à l’intérieur du logement.

 

Sur un compteur de 12 kVa en monophasé, la puissance est concentrée sur une seule phase. En revanche, sur un compteur électrique en triphasé, chaque phase délivre une puissance de 4 kVa.

Monophasé ou triphasé, une histoire de puissance

Vous l’aurez compris, la principale différence entre le monophasé et le triphasé est la puissance. La plupart des logements disposent d’un courant monophasé. Le triphasé est généralement réservé aux habitations énergivores qui possèdent un compteur de 18 kVa ou plus.

Quand recourir au monophasé ?

Si votre consommation d’énergie est normale et si vous ne possédez pas d’appareil électrique sortant de l’ordinaire, le courant monophasé est suffisant. Vous pouvez vous chauffer, vous éclairer et connecter tous vos appareils ménagers à vos prises électriques sans craindre que votre compteur ne disjoncte.

Quand recourir au triphasé ?

Dans le cas du courant triphasé, la différence de tension entre les phases et le neutre est de 400 volts (contre 230 volts pour le monophasé). Votre installation est donc prête à alimenter les équipements qui consomment beaucoup d’électricité, par exemple une pompe à chaleur. Certains fours et certains lave-linges, appareils particulièrement gourmands, requièrent le triphasé.
 

En règle générale, le triphasé devient nécessaire lorsque la puissance du compteur est supérieure à 18 kVa, en cas d’utilisation d’un appareil professionnel très énergivore ou lorsque le compteur se trouve à une certaine distance des équipements électriques.

Les différences entre courant monophasé et courant triphasé

On l’a dit, le courant monophasé et le courant triphasé sont utilisés dans des contextes différents. Découvrez ce que vous avez intérêt à choisir en fonction de votre situation et de vos besoins.
 

Monophasé ou triphasé : que choisir pour une maison neuve ?

Pendant un temps, EDF a réalisé les installations électriques de certaines maisons neuves en triphasé, surtout en milieu rural, pour parer à une consommation d’électricité potentiellement forte. Désormais, en revanche, la plupart des maisons neuves sont équipées en monophasé.

En effet, de manière générale, le monophasé est à privilégier pour tous les particuliers, le triphasé étant plus adapté aux professionnels et aux entreprises qui ont besoin de faire fonctionner des appareils consommant beaucoup d’énergie. Dans les faits, le triphasé est conseillé pour les particuliers dans trois cas uniquement : 
 

  • Pour une puissance de compteur égale ou supérieure à 18 kVa, car le monophasé ne supportera pas la charge ;
     

  • Une grande distance entre le compteur et le lieu de consommation : le triphasé permettra alors de limiter les déperditions d’énergie ;
     

  • La présence de machines très énergivores comme une pompe à chaleur, un four de forte puissance, un moteur ou d’autres outils de ce calibre.
     

Si vous construisez actuellement une maison neuve qui ne répond à aucun de ces trois critères, le monophasé, généralement adapté aux exigences des foyers et plus économique que le triphasé, est vraisemblablement le type de courant qu’il vous faut. 

Pour être sûr de faire le bon choix et pour mettre fin à vos doutes, mieux vaut en parler à un électricien ou directement à votre fournisseur d’énergie, qui saura vous orienter vers le type d’installation adapté aux équipements de votre logement et à vos besoins quotidiens.
 

Les inconvénients du triphasé

Si l’installation d’un compteur électrique triphasé présente des avantages pour certains logements, il est toutefois important de savoir qu’elle possède deux défauts principaux : il peut provoquer des disjonctions et il a un coût relativement plus élevé que le courant monophasé.
 

Concernant le risque de disjonction, cela s’explique par le fait que le compteur électrique triphasé suppose une juste répartition des appareils à alimenter. Or, par exemple pour un compteur de 18 kVa avec trois phases de 6 kVa, le fait de concentrer une majorité des appareils électriques sur une seule phase au détriment des deux autres provoquera forcément un déséquilibre et donc une disjonction. À l’inverse, une installation monophasée n’aurait aucun problème tant que l’ensemble des installations électriques branchées en même temps dans le logement ne dépasse pas 18 kVa. Si vous optez pour le courant triphasé, il vous reviendra donc de veiller à une bonne répartition des branchements entre les trois phases.
 

Par ailleurs, il faut le savoir, la présence de courant triphasé implique généralement la souscription d’une offre d’abonnement d’électricité pour une puissance égale ou supérieure à 18 kVa. Cela signifie que l’abonnement sera plus cher que pour une puissance de 6 ou de 12 kVa. Avant d’opter pour un compteur électrique triphasé, assurez-vous donc de bien calculer la puissance de compteur électrique dont vous avez réellement besoin, afin d’éviter toute dépense non nécessaire et de réaliser des économies d’énergie.

Vous souhaitez consommer de l’électricité verte à prix bloqué pendant 1 an ?

L'offre Verte Fixe de TotalEnergies vous permet de profiter d'une électricité renouvelable issue des filières éolienne et solaire françaises¹ avec un prix d'abonnement et du kWh HT fixe pendant 1 an.

 

Je découvre l'offre Verte Fixe  

 

(1) Prix du kWh HT et de l’abonnement HT fixe sur 1 an. TotalEnergies achète une garantie d’origine émise par des producteurs français pour chaque MWh (1000 kWh) d’électricité consommé, garantissant l'injection sur le réseau d'une production équivalente d'électricité d'origine renouvelable et française.

Comment passer du triphasé au monophasé ?

Il suffit de contacter votre fournisseur. L’équipe de TotalEnergies saura vous orienter et vous accompagner. Nous vous aiderons à calculer votre consommation d’énergie annuelle pour savoir quelle puissance et quel type de courant sont adaptés aux besoins de votre logement. Nous réaliserons pour vous les démarches auprès d’ERDF (le gestionnaire du réseau) afin d’effectuer les modifications nécessaires.
 

Bon à savoir : Le passage du triphasé au monophasé, lorsque celui-ci est possible, élimine le problème d’équilibrage des phases. Il permet également de souscrire un abonnement moins cher et de réduire sa facture d’électricité.

Anticipez les pannes d’électricité

Prises électriques, interrupteurs, compteur, chaudière… Que vous ayez opté pour le monophasé ou le triphasé au moment de souscrire votre offre électricité, votre logement n’est pas à l’abri d’une coupure sur le réseau. TotalEnergies vous propose plusieurs formules d’assistance dépannage qui vous garantiront le rétablissement rapide du courant 24 h/24 et 7 j/7.
 

Souscrire une assistance dépannage électricité et gaz