Souscrire au 09 88 81 30 05
(prix d'un appel local)
Faites des économies dès aujourd'hui !

    Le compteur d’électricité ou de gaz pour les nuls : les bases du compteur électrique/gaz

    Vous avez déménagé et vous n’arrivez pas à identifier votre compteur d’électricité/gaz ? Vous souhaitez le relever mais ne savez pas à quoi il ressemble ? Pire, vous confondez tableau électrique, compteur d’eau et compteur d’électricité ? Ne cherchez plus, toutes les réponses sont dans cet article !

     

    Découvrir nos offres d'électricité

    Le compteur : à quoi sert-il ?

     

    Un compteur est un appareil qui permet de bien calculer votre consommation. Plus précisément, il mesure l’énergie consommée (électricité ou gaz) dans le logement, le local rattaché etc.

     

    Cette énergie est mesurée en kilowattheure (kWh), pour le compteur d’électricité, et en mètre cube (m3), pour le compteur de gaz : on parle alors de l’index de consommation. Cet index permet à un fournisseur comme TotalEnergies, de facturer la consommation d’énergie du client.

     

    1 kWh représente l’utilisation d’un appareil de 1000 W pendant une heure. Cela correspond par exemple à une heure de chauffage, 3 à 5 heures de télévision, ou encore à une demi-journée d’éclairage.

    Le saviez-vous ?

    Les compteurs d’électricité et de gaz n’appartiennent ni aux fournisseurs d’énergie, ni aux propriétaires des logements. Il en ressort que les collectivités locales sont propriétaires des réseaux de distribution d'énergie et qu’elles concèdent la gestion exclusive de ces réseaux à des gestionnaires : Enedis (ex-ERDF) pour l’électricité et GrDF pour le gaz. Ce sont eux qui effectuent les relèves, les interventions et dépannages au nom des propriétaires des compteurs électriques.


    Toutefois, en électricité, les compteurs font partie de la concession et appartiennent donc aux collectivités. Tandis qu’en ce qui concerne le gaz, les compteurs ne font pas partie de la concession  et ils appartiennent à GrDF.

    FAQ : tout savoir sur votre compteur

    Quelle est la différence entre un compteur d’électricité et tableau électrique ?

    Il arrive très souvent que l’on confonde le compteur d’électricité avec le tableau électrique. Le tableau électrique est un boîtier regroupant les commandes de coupure des circuits. Par exemple, lorsque la puissance électrique est trop élevée, le courant « saute » pour protéger l’installation et entraîne une coupure de courant. Dans ce cas, ce sont soit les disjoncteurs, soit les fusibles qui entrent en jeu. La grande différence entre un fusible et un disjoncteur, c’est que ce dernier peut être réarmé.

    Reconnaître et déchiffrer les différents compteurs

    Les principaux éléments que vous retrouvez sur votre compteur sont :

    • Votre index de consommation.

     

    En ce qui concerne l’électricité, vous pouvez savoir si votre compteur est en option heures creuses/heures pleines ou en option base. Ainsi, les différents types de compteurs que l’on retrouve sont :

     

    •  Les compteurs de gaz

    Après sa mise en marche, le compteur de gazenregistre les volumes de gaz consommés en m3. Pour convertir les volumes en quantité d’énergie, l’on utilise un coefficient de conversion.

     

    •  Les compteurs électromécaniques

    Ce sont les compteurs électriques les plus anciens. Sur ces compteurs, un disque tourne proportionnellement à l’énergie consommée.

     

    •  Les compteurs électroniques

    Il s’agit de la 2ème génération de compteurs d'électricité qui se caractérisent par une absence de roue. Toutes les informations défilent sur l’écran. 

    Enfin, il existe un autre type de compteur, à savoir le compteur de chantier encore appelé compteur provisoire. Celui-ci ne concerne pas les ménages, mais plutôt les chantiers ou les lieux où se tiennent des événements spéciaux et temporaires.

    Comment identifier son compteur ?

    • Sur votre facture est indiqué un numéro de compteur, encore appelé numéro de matricule. Il s’agit d’une série de 3 chiffres (ex : 456) qui vous permet d'identifier votre compteur d'électricité ou de gaz ;
    • Sur les compteurs électromécaniques, vous trouverez une série de chiffres qui y sont gravés. Le numéro de matricule correspond aux 3 derniers chiffres de cette série. (ex : A 123 456) ;
    • Sur les compteurs électroniques ou Linky, le numéro de matricule correspond aux 3 premiers des 5 derniers chiffres de la série. (ex : 001122333456 55).
    Compteurs d’électricité et de gaz intelligents : Linky et Gazpar

    Inscrit dans la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte en 2015, le déploiement des compteurs communicants s’est réellement fait en 2016 en France. Il s’agit du compteur Linky pour l’électricité et du compteur de gaz naturel Gazpar. Sur demande de l’Ademe, Enedis s’est engagé à installer les compteurs communicants Linky dans trente-cinq millions de foyers français d’ici 2021.

     

    Pour savoir quand Linky arrivera chez vous, faites le test sur notres site. De son côté, le déploiement du compteur Gazpar est généralisé en France métropolitaine depuis mai 2017, après une phase pilote lancée en 2015. D’ici 2022, Gazpar sera progressivement déployé dans toutes les communes desservies en gaz naturel.

     

    Ces nouveaux compteurs ont la particularité de communiquer à distance : plus besoin de relève par un agent tous les 6 mois. Le compteur transmet en direct la consommation. Cela signifie une facturation au plus proche de votre consommation. De même, la plupart des interventions se feront à distance.

    Puissance et option tarifaire : comment s’y retrouver ?

    Dans le cadre d’un contrat d’électricité, la puissance de votre compteur d'électricité est notée sur votre facture en kilovoltampère (kVA). Plus la consommation cumulée de vos appareils est importante, plus la puissance de votre compteur d'électricité sera élevée au risque de voir le compteur « sauter ». Pour les particuliers, elle se situe généralement entre 3, 6 et 9 kVA. À noter que plus la puissance est élevée, plus l’abonnement (la part fixe sur votre facture d’énergie), l’est aussi.

     

    L’option tarifaire est le choix fait par le consommateur d’être en option de base ou en option heures pleines/heures creuses. La rentabilité de votre option tarifaire dépend de vos habitudes de consommation.

    Zoom sur la relève du compteur

    La relève du compteur a lieu tous les 6 mois par les techniciens d’Enedis pour le compteur d’électricité et GrDF pour le gaz. TotalEnergies n’envoie personne en tenue jaune pour le faire.

     

    La différence entre 2 index (ancien et nouveau) permet d’établir la consommation réelle d’énergie pour une période donnée. C’est cette différence qui permet aux fournisseurs d’établir vos factures et de fiabiliser les estimations.

     

    Il est obligatoire qu’Enedis ou GrDF puisse accéder au moins 1 fois par an à votre compteur d'électricité ou de gaz.

     

    Nous vous conseillons de relever vous-même régulièrement vos compteurs d'électricité et de gaz, afin de voir où vous en êtes dans votre consommation annuelle. Cela va vous permettre d'ajuster les estimations si besoin.

     

    Où trouver son compteur ?

    Votre compteur d'électricité comme de gaz se situe généralement à l'extérieur de votre logement : (un placard sur le palier, local technique de votre immeuble…). Il peut parfois se situer à l’intérieur de votre logement : dans la cave, le garage.

     

    Pour nous transmettre votre auto-relève, rendez-vous dans votre Espace Client.

    Misez sur la bonne offre d’énergie

    Maintenant que vous savez tout des compteurs d’électricité et de gaz, misez sur la bonne offre d’énergie pour satisfaire tous vos besoins tout en profitant des meilleurs tarifs.

     

    Découvrez les offres de TotalEnergies