Choisir la ventilation mécanique par insufflation (VMI)

La ventilation mécanique par insufflation, aussi connue sous le nom de VMI, est-elle la solution qu'il vous faut pour bien aérer votre logement ? Souvent reléguée au second plan dans les travaux de rénovation énergétique, qui font plutôt la part belle à la performance et au respect de l’environnement, l’aération des logements est pourtant un aspect fondamental à prendre en compte. Pour des raisons sanitaires, légales et énergétiques, les propriétaires ont donc tout intérêt à installer un système de ventilation performant qui respecte la législation en vigueur. À ce sujet, TotalEnergies vous emmène dans les profondeurs de la VMI, une technique qui présente un grand nombre d’avantages.

La ventilation, un enjeu sanitaire

Un bon courant d’air permet de chasser les nuages dans le ciel et l’air vicié dans les pièces. Une bonne ventilation, naturelle  ou non, est essentielle dans les logements, car elle évacue les particules qui contaminent l’oxygène respiré et sont nocives pour la santé (poussière, pollen…). L’aération est également bénéfique pour les constructions elles-mêmes. Une habitation où l’air ne circule pas a tendance à devenir trop humide. Or l’humidité augmente le risque de taches sur les murs et de moisissures, accélère la prolifération de champignons et la détérioration de certains matériaux comme le bois. En cela, l'installation d'un système de ventilation comme la VMI doit faire partie des travaux de rénovation énergétique à privilégier au sein de votre logement.

Comment fonctionne la ventilation mécanique par insufflation (VMI) ?

Le principe de fonctionnement de la ventilation mécanique par insufflation (VMI) repose sur l’injection d’air nouveau dans l’habitat. L’air extérieur est d’abord filtré, réchauffé et déshumidifié. Il est ensuite insufflé et entre dans le logement par des grilles, parfois après être passé par le toit. L’injection d’air nouveau crée une surpression dans l’habitation. Concrètement, l’air introduit entre en collision avec l’air vicié. Il chasse l’humidité et les polluants qui sont expulsés par les bouches d’aération placées dans les pièces humides comme la cuisine, la salle de bain et les toilettes. Le diffuseur central est la pièce maîtresse du dispositif de VMI, qui permet de prélever l’air neuf extérieur à un seul endroit, puis de l’insuffler en silence (ou presque) dans toutes les pièces de votre logement par un ou plusieurs points.
 

 

Quels sont les avantages de la VMI ?

La VMI est intéressante à plus d’un titre. L’air neuf extérieur est filtré et dépollué. C’est donc une atmosphère fraîche et très propre qui est injectée dans votre logement. Cet air nouveau élimine efficacement la poussière, le pollen et les gaz qui sont parfois présents dans certaines habitations, par exemple le gaz radon.
 

La VMI présente également un grand avantage thermique. L’air extérieur est réchauffé avant d’entrer dans votre maison. L’installation d’une VMI vous permet par conséquent de bénéficier d’un chauffage naturel et de réduire votre facture d’énergie. Aussi, avec la VMI, aucune déperdition de chaleur n’est à déplorer, car l’air de votre habitation n’est pas aspiré. Le réchauffage de l’air extérieur est assuré par un échangeur thermique. Il est par ailleurs possible de régler la température de réchauffage ainsi que le débit de l’air entrant, grâce à un petit boîtier livré par l’installateur.
 

Enfin, la VMI est un système simple et rapide à installer. Elle n’implique pas de gros travaux ni la création de conduits. La bouche de ventilation par insufflation se pose au centre de l’habitation. Le renouvellement de l’air se fait de façon homogène, sans aucune nuisance sonore.
 

Bon à savoir : l’air entrant provient parfois des combles. Moins froid que l’air extérieur, la quantité d’énergie nécessaire pour le réchauffer est faible. Cet avantage contribue aussi à réduire votre facture de chauffage en hiver.

En quoi la VMI diffère-t-elle de la VMC et de la VMR ?

La ventilation mécanique contrôlée (VMC) est le système de ventilation le plus utilisé. Au lieu d’en injecter du neuf, le dispositif aspire l’air vicié qui est ensuite évacué. Mais l’installation de la VMC est plus contraignante que l'installation de la VMI, car les bouches d’aération sont connectées entre elles par des conduits.
 

De son côté, la ventilation mécanique répartie (VMR) consiste à insérer de l’air neuf pièce par pièce. Le renouvellement de l’air peut s’effectuer par extraction (blocs d’extraction) ou par insufflation (unités d’insufflation). Aucune gaine n’est nécessaire, car les blocs d’extraction ou les unités d’insufflation ne sont pas connectés entre eux.
 

Bon à savoir : la VMI est compatible avec le puits canadien.

Combien coûte l’installation d’une VMI ?

La somme à débourser pour installer un système de ventilation de type VMI dépend des caractéristiques de votre logement et du professionnel sollicité. En général, le prix total pour l'installation d'une VMI varie entre 2 000 et 3 000 euros. Si vous souhaitez une technologie de pointe, comptez près de 5 000 euros, pose incluse. N’hésitez pas à solliciter plusieurs devis et à faire jouer la concurrence afin de bénéficier de réductions. Par sécurité et pour soutenir le développement durable, faites appel à un artisan RGE.
 

Bon à savoir : le recours à un professionnel qualifié RGE pour installer votre VMI vous permet d’accéder aux aides et subventions de l’État pour vos travaux de rénovation énergétique.
 

Moins répandue que la VMC, la ventilation mécanique par insufflation (VMI) est pourtant bien plus intéressante. Elle est configurable, pratiquement silencieuse et facile à installer. Aussi, la VMI renouvelle l’air de façon efficace, offre un excellent confort thermique et réduit les dépenses en énergie. Avant de choisir votre système de ventilation, entre VMI, VMC ou encore VMR, pensez à vous renseigner auprès de votre installateur sur les aides et subventions de l’État que vous pouvez solliciter.
 

 

Réduisez votre facture d’électricité avec TotalEnergies

Au-delà de réduire vos dépenses énergétiques grâce à l'utilisation d'une VMI, assurez-vous aussi de profiter de la meilleure offre d'électricité possible. Le prix du kWh proposé par TotalEnergies est inférieur au prix fixé par l’État (tarif réglementé). Offre Classique (-5 %), Offre Verte (-2 %), option Base ou Option Heures pleines/Heures creuses : notre équipe a conçu des formules sur mesure adaptées à tous les logements et à tous les profils d’utilisateur. En passant chez TotalEnergies, vous bénéficierez d’une offre adaptée à vos besoins qui vous permettra de réduire considérablement votre facture d’électricité.


Découvrez les offres d'électricité