Disjoncteur électrique : utilité et fonctionnement

Le disjoncteur électrique est un composant du tableau électrique présent dans n’importe quelle habitation et dans n’importe quel immeuble de bureau. Pour savoir à quoi il sert, il est important de se pencher sur le fonctionnement du disjoncteur électrique. Beaucoup ne connaissent pas cet élément du tableau, qui a pourtant un rôle majeur dans l’alimentation électrique de votre circuit. En permettant de loger une sécurité directement sur le tableau électrique, le disjoncteur est un élément incontournable. Voici quelques explications sur le fonctionnement du disjoncteur électrique afin de savoir comment dépanner votre prochaine coupure de courant.

Où se situe le disjoncteur électrique ?

Un disjoncteur électrique trouve place sur le tableau électrique qui recense toutes les arrivées et sorties des différents fils électriques, alimentant prises et interrupteurs. Le disjoncteur est placé en bout de ligne du tableau. Une ligne d’un tableau regroupe plusieurs alimentations et correspond à une puissance maximale raccordée qui est dimensionnée par rapport à une capacité. 

Le disjoncteur a pour rôle de surveiller l’intensité de cette ligne du tableau électrique et de couper l’ensemble de la ligne si jamais une surtension électrique est constatée ou si un incident de quelque nature que ce soit est détecté. Grâce à ce rôle de garde-fou, le disjoncteur électrique est depuis quelques années obligatoire dans toute installation électrique d’habitation et pour n’importe quelle puissance de compteur.

C’est le Consuel électrique qui veille à ce que cela soit bien respecté, avant que le logement ne soit raccordé au réseau d’électricité. Dans le cas d’une rénovation qui donne lieu à des travaux sur le réseau électrique de la maison, le Consuel est aussi là pour vérifier que tout soit fait correctement.

 

 

Le fonctionnement du disjoncteur électrique général

Le disjoncteur électrique général est le garant de la charge électrique totale en fonctionnement. Cela signifie que le bon fonctionnement du disjoncteur électrique va influer sur toute l’installation du logement.
 

Pour faire simple, le disjoncteur électrique général permet de surveiller de manière constante si la consommation de l’habitation est cohérente par rapport à la puissance souscrite. Il est donc primordial que le fonctionnement du disjoncteur électrique soit optimal. Dans le cas contraire, un électricien doit le changer.
 

En cas de surpuissance, et donc potentiellement de risque de surchauffe du circuit électrique, le disjoncteur électrique général va se mettre en position off coupant ainsi l’alimentation électrique générale ou l’alimentation électrique de la ligne du tableau concernée en cas de disjoncteur divisionnaire. Cela permet d’éviter par exemple une électrisation.
 

Le rôle du disjoncteur électrique général est donc directement relié à votre puissance souscrite. Cette dernière, qui s’exprime en kVa, est à choisir en accord avec votre fournisseur d’électricité et en fonction de la taille de votre habitation ainsi que du nombre et de la nature des équipements électroménagers que vous possédez. En souscrivant une puissance trop faible, vous risquez de voir votre disjoncteur électrique général sauter régulièrement en détectant une surintensité. Cela occasionnera une gêne importante pour vous puisque vous serez fréquemment obligé de vous rendre devant votre tableau électrique pour réarmer votre disjoncteur et remettre ainsi l’alimentation électrique en marche. Le choix d’une puissance cohérente par rapport à votre habitation soulage donc grandement votre disjoncteur électrique général.

 

Le fonctionnement du disjoncteur électrique différentiel

Le disjoncteur électrique différentiel a pour fonction de protéger les différents circuits d’une installation électrique. C’est donc cet élément qui a pour mission de détecter les courts circuits et les fuites d’électricité vers la terre et de réagir en conséquence. Grâce à ce disjoncteur, vos appareils électroménagers sont protégés contre le risque de voir leur résistance griller par exemple à cause d’un faux contact. Les personnes présentes dans l’habitation sont également protégées du risque d’électrocution qui existe lorsque l’on manipule un appareil avec un court-circuit régulier. 

En détectant également les surcharges et les courts-circuits, le disjoncteur différentiel se distingue de l’interrupteur différentiel qui ne détecte que les différences d’intensité entre la phase et le neutre d’une installation électrique. Un interrupteur différentiel ne protège donc que les personnes et pas les appareils électriques de votre habitation. Le bon fonctionnement du disjoncteur électrique différentiel est là aussi très important.

 

 

Un disjoncteur est réarmable

Dans les anciennes habitations éuipées de vieux tableaux électriques, ce sont les fusibles qui jouent le rôle de détecter les surintensités et de faire sauter l’alimentation électrique d’un interrupteur en cas de problème. Si les fusibles jouent parfaitement leur rôle, ils ont néanmoins un désavantage conséquent qui consiste à devoir les changer dès qu’ils sautent. En effet, un fusible grille en cas de surintensité et n’est donc plus capable de réalimenter l’interrupteur en électricité une fois le problème corrigé. Cela implique donc de constamment posséder un stock de fusibles de rechange pour être certain de ne pas se retrouver dans le noir. Dans ce cas-là, la question sur le fonctionnement du disjoncteur électrique ne se pose pas.
 

De son côté, le disjoncteur est réarmable. Cela signifie que le fonctionnement du disjoncteur électrique repose sur un réarmement, très simple à réaliser. Ainsi, après avoir joué son rôle et protégé les appareils électriques et les personnes en se mettant en position « off », il sera facile, une fois le problème réglé, de la remettre en position « on » sans avoir à le changer. Le disjoncteur électrique peut donc assumer son rôle et sa fonction sur une très longue durée et de manière répétée. Cet élément ne subira aucun dommage lors d’un abaissement en position « off ». Très pratique, le disjoncteur électrique fournit donc une performance constante de sécurité et de protection, rendant les installations électriques d’aujourd’hui beaucoup plus sûres que les installations électriques ne possédant pas de disjoncteur.

 

 

Combien coûte un disjoncteur électrique ?

Les prix des disjoncteurs électriques sont variables en fonction de la marque choisie, du dimensionnement du tableau électrique et de la puissance associée. Ainsi, un disjoncteur électrique général voit son coût varier entre 60 et 130 € environ. De son côté, un disjoncteur différentiel peut coûter entre 20 et 200 € et ce coût dépend en grande majorité de l’ampérage nécessaire pour garantir une sécurité maximale à votre installation électrique.
 

En plus de ce coût matériel, il convient de prendre en compte le coût de la pose. Un bon électricien est absolument nécessaire pour une intervention sur le tableau et il est fortement déconseillé de se lancer soi-même dans ce genre de manipulation. À noter que les disjoncteurs électriques vont souvent être installés dans le cadre d’une refonte totale du tableau électrique et que le coût de ce matériel est donc compris dans le coût total du tableau électrique à faire ou à refaire.

Quel que soit le modèle choisi, le fonctionnement du disjoncteur électrique reste le même.

 

 

Trouver le bon fournisseur pour la bonne puissance

Comme nous l’avons vu, le fonctionnement du disjoncteur électrique est directement relié à la puissance souscrite auprès de votre fournisseur d’électricité. En réalisant un diagnostic et une estimation de votre consommation directement en ligne, il vous est possible, grâce à TotalEnergies, d’être particulièrement bien conseillé sur la puissance nécessaire à votre installation.

 

Vous savez désormais tout ce qu’il faut savoir sur le fonctionnement du disjoncteur électrique. Vous pouvez ainsi vous rendre sur notre site pour effectuer une simulation en ligne qui vous permettra de choisir l’abonnement qui vous convient. 

 

Faire la simulation en ligne