Pleins feux sur les énergies renouvelables

Les différentes énergies renouvelables sont des sources d’énergie issues de phénomènes naturels et réguliers qui les rendent inépuisables (par opposition aux ressources fossiles du sous-sol qui sont limitées). Le soleil, le vent, l’eau, la marée ou les matières organiques sont les ressources essentielles aux différentes énergies renouvelables. Le développement de ces différentes énergies renouvelables, également appelées énergies « vertes », est une des solutions qui vont permettre de préserver l’environnement.

Les différentes sources d’énergies renouvelables

L’énergie solaire

L’électricité photovoltaïque est basée sur la lumière du soleil, qui est captée puis convertie en électricité au sein de matériaux semi-conducteurs. Elle représente environ 1,5% de l’électricité produite en France.

 

L’énergie éolienne

Les éoliennes produisent de l’électricité grâce à la force du vent. Les pales des éoliennes captent l’énergie cinétique (la force) du vent, et entraînent un générateur qui se charge de transformer l’énergie en électricité. Aujourd’hui, de plus en plus de particuliers s’équipent d’éoliennes domestiques qui leur permettent de produire leur propre électricité et de consommer une énergie renouvelable différente. L’éolien représente environ 4 % du mix électrique français.

 

L’énergie hydraulique

L’énergie hydraulique compte parmi les différentes énergies renouvelables utilisées en France, c’est même celle qui est le plus produite à travers le territoire. Il s’agit d’un procédé ancien, qui a pour but de stocker ou canaliser des masses importantes d’eau, dont on transforme l’énergie de déplacement en électricité. Elle représente aujourd’hui près de 13 % de la production électrique totale en France.
 

Le mouvement de l’eau (chute, courant marin, marée) est transformé en énergie mécanique par une turbine hydraulique, puis en énergie électrique par un générateur, pour produire de l’hydroélectricité. Le plus souvent, les centrales hydroélectriques sont alimentées par l’écoulement contrôlé de l’eau accumulée par des barrages. Le futur de l’énergie hydraulique prend la forme d’hydroliennes, des turbines immergées dans la mer aussi appelées éoliennes sous-marines.

 

L’énergie géothermique

La géothermie est une des différentes énergies renouvelables en plein essor. Elle est produite à grande échelle par les centrales géothermiques qui exploitent la chaleur stockée dans le sous-sol terrestre. Cette énergie ne dépend ni des conditions climatiques ni des saisons. Afin de puiser l’énergie du noyau terrestre, un fluide circule dans le sous-sol et fait remonter la vapeur d’eau, qui alimente les turbines pour être transformée en électricité.

 

La biomasse

Cette source d’énergie comprend les matières organiques d’origine végétale, animale ou fongique, les déchets organiques ainsi que le biocarburant. Ces matières peuvent devenir source d’énergie par combustion ou par transformation.

 

Le bois par exemple peut être utilisé comme combustible afin de remplacer le chauffage électrique ou au gaz. En ce qui concerne le biocarburant, on en distingue deux types : l’éthanol (issu du blé, maïs, betterave, canne à sucre), et le biodiesel (issu du colza, du tournesol ou encore du soja).

 

Et pour le gaz ?

Les différentes énergies renouvelables servent à produire de l’électricité ou de la chaleur, mais le gaz vert existe aussi ! Le biogaz est produit à partir de la dégradation biologique de déchets agricoles, de déchets des agro-industries, des déchets ménagers et des boues de stations d’épuration. Après traitement, il est injecté sur le réseau de gaz naturel et livré chez les consommateurs. Ainsi, ce type de gaz ne s’appuie pas sur l’extraction de ressources non renouvelables dans le sous-sol, mais permet au contraire une valorisation des déchets, avec une dimension locale.

 

 

Les différentes énergies renouvelables en France, aujourd’hui

Nous sommes dans une ère où les différentes énergies renouvelables, et particulièrement l’énergie éolienne, ont le vent en poupe : fin 2016, le parc éolien a dépassé les capacités installées de centrales à charbon en Europe. « Avec une capacité installée totale de 153,7 GW (gigawatts), l’énergie éolienne dépasse désormais le charbon pour devenir le second plus grand parc de capacité de production d’électricité en Europe », écrit WindEurope dans son bilan annuel sur le secteur. 

S’il y a plus de 3 000 éoliennes fixes installées en mer dans le monde (aucune en France), on ne compte encore que six éoliennes flottantes sur toute la surface du globe (quatre au Japon, une en Norvège, une au Portugal). La première éolienne maritime flottante de France a été mise en service le mardi 18 septembre 2018, au large du Croisic (Loire-Atlantique). Ce type d’éolienne a de grands avantages : l’éolien flottant n’a pas de contrainte de profondeur, et peut aller chercher des vents forts plus au large. Son potentiel est donc important.

Grâce notamment à la promotion de l’autoconsommation d’électricité, l’énergie solaire connait actuellement une forte progression, autour des projets de plus en plus innovants. Fin 2016, Ségolène Royal a inauguré une route solaire en Normandie. Ce tronçon routier d’1 km recouvert de panneaux photovoltaïques est un projet sans précédent au monde, de par sa taille. C’est Colas, filiale routière de Bouygues qui est à l’origine de ce projet, nommé Wattway.

Le saviez-vous ?

TotalEnergies a fait le choix d’opter pour une électricité 100% d’origine éolienne et solaire dans son offre verte pour soutenir plus particulièrement ces deux énergies récentes. 

 

Etat des lieux du mix énergétique français et perspective à moyen terme

Fin 2016, la France comptait plus de 46 gigawatts de capacité de production d’électricité issue des différentes énergies utilisant des sources renouvelables. Cette hausse de 5 % par rapport à 2015 confirme la progression constante de la part des différentes énergies renouvelables (ou ENR) dans la production française, et marque la réussite de la politique actuelle en termes de développement durable, portée notamment par la loi sur la transition énergétique. Toutefois, ce rythme de progression ne serait pas encore suffisant* pour atteindre l’objectif national de 2030 : produire 32 % de la consommation énergétique en France.
 

À date, rien n’est donc encore acquis en ce qui concerne les objectifs de production des différentes énergies renouvelables en France, des efforts considérables sont encore à déployer. Aujourd’hui, le seul pays au monde à produire la quasi-totalité de son énergie issue du renouvelable est le Costa Rica avec un taux de 98.7 % en 2015. Un exemple à suivre…

 

 

Le choix d’une énergie renouvelable différente avec TotalEnergies

Faites le choix d’un fournisseur d’électricité et de gaz qui s’engage dans le développement de différentes énergies renouvelables, plus propres, à travers une électricité 100 % éolienne et solaire, et 10 % de biogaz dans son offre de gaz. Plus de 100 000 clients TotalEnergies ont déjà fait le choix d’agir pour la planète tout en faisant des économies grâce à l’offre verte.

 

Découvrir notre offre verte

 

*source : baromètre annuel de l’association Observ’ER, l’observatoire des énergies renouvelable