Compteur Triphasé

Pour n’importe quel bâtiment, qu’il soit tertiaire ou d’habitation, il est nécessaire de souscrire une puissance de raccordement, exprimée en kVa, qui détermine la puissance maximale que peut supporter le réseau électrique. Au-delà de 18  kVA , l’électricité ne peut être livrée qu’en triphasé, l’intensité étant trop forte pour circuler dans une seule phase comme cela est le cas pour les installations monophasées .
Le compteur triphasé, au contraire bénéficie de 3 phases en plus d’une neutre et d’une terre. Ainsi, avoir un compteur triphasé permet de répartir la puissance en fonction de ces 3 phases. Un rez-de-chaussée peut bénéficier de 6 kVa de puissance, un premier étage également ainsi qu’un deuxième étage. Une alimentation en triphasé nécessite donc une bonne répartition de la puissance appelée sur les 3 phases au risque de faire disjoncter l’installation.

Par exemple, si le rez-de-chaussée du bâtiment appelle 7 kVa de puissance avec un compteur triphasé de 18 kVa qui ne répartit que 6 kVa au rez-de-chaussée, l’installation disjonctera.

Par ailleurs, un mauvais équilibrage peut amener à souscrire une puissance supérieure à ses besoins. Il s’agit d’élever la  tension  de chaque phase et de répartir également l’intensité sur chaque phase. L’ abonnement  que vous pouvez souscrire avec votre fournisseur d’électricité  est le même pour une installation en monophasé ou en triphasé.

Une alimentation en triphasé, délivre une  tension  3 fois supérieure à une alimentation en monophasé. Pour une puissance souscrite identique, le réglage des ampères sera donc 3 fois inférieur pour une alimentation en triphasé.

TotalEnergies, c'est des économies garanties pour votre énergie et un service client de qualité

Découvrez nos offres:

  Pour les particuliers    Pour les professionnels